Timide reprise des cours à l’UB




Par: Isanganiro , mardi 14 juillet 2015  à 12 : 05 : 06
a

Les cours ont plus repris dans les facultés et instituts de l’Université du Burundi. Les étudiants pour la plupart des auditoires sont en train de subir les examens de deuxième session.

Vers 9 heures de ce mardi, les étudiants étaient dans les auditoires ce mardi dans la faculté communément dite IPA. Les professeurs dispensaient les cours.

Un des étudiants qui n’a pas jugé bon de nous dire le nom a dit que les cours sont dispensés normalement même si tous les étudiants ne sont encore présents en raison de la persistance de la crise.

« Dans notre classe, certains étudiants ne sont pas encore venus mais nous continuons à étudier en attendant qu’ils viennent. Nous sommes aux environs de 20 étudiants sur plus d’une cinquantaine que compte notre classe »’, a-t-il souligné.

Le personnel administratif souligne que les assistants et les professeurs qui s’absentent souvent s’exposent à des sanctions qui vont jusqu’au licenciement.

Les universités privées fermées

Depuis le 26 avril, les universités sont fermées. Les étudiants restent chez eux malgré les appels du ministre de tutelle pour la reprise des cours. Le recteur de l’Université des Grands Lacs a récemment dit qu’aussi longtemps que la crise continuera il sera difficile de reprendre les cours.

« Nous ne pouvons pas continuer à payer le personnel et les professeurs si réellement les étudiants ne sont pas en train d’étudier », dit-il.

Depuis le début des manifestations contre la 3eme candidature de Pierre Nkurunziza, certains étudiants sont rentrés chez eux à l’intérieur du pays et refusent de regagner les auditoires pour des raisons de sécurité. D’autres ont fui le pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

442 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 6 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 4 %)

Rumonge : Le DCE sacrifie certains cours au lycée communal Cabara pour des intérêts inavoués,(popularité : 3 %)

Rumonge : L’enseignement en crise,(popularité : 3 %)

La remise en cause de la partialité de la CNTB,(popularité : 2 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 2 %)

Bururi : Des huttes côtoient des villas au chef-lieu de la province,(popularité : 2 %)

Burundi , meilleur élève de la francophonie,(popularité : 2 %)

Euphrasie Barute, « persona non grata »,(popularité : 2 %)

Des innovations dans l’éducation supérieure, le ministre nous en fait le point,(popularité : 2 %)