Les enfants inquiets de la situation au Burundi




Par: Isanganiro , mercredi 15 juillet 2015  à 13 : 17 : 27
a

Les enfants de la commune Kanyosha en mairie de Bujumbura s’inquiètent de la situation actuelle qui prévaut au Burundi. Nous ne dormons pas comme il faut pendant la nuit, disent-ils.

Ils disent que depuis que les manifestations contre le 3è mandant ont commencé le 26 avril, il est rare de passer une seule nuit sans coup de feu ou explosion de grenade.

« Nous avons peur et nous ne dormons qu’après ces détonations. Nous pouvons même les entendre au courant de la journée et si nous sommes loin de la maison nous avons peur d’être tués », disent ces enfants.

Contactés, leurs parents disent que c’est déplorable de tirer ou de lancer des grenades dans des habitations, ce qui fait peur aux enfants.

« Nos enfants se sentent en sécurité quand nous sommes près d’eux car ils estiment que nous sommes leur sécurité », disent certains parents.

Ils conseillent à leurs enfants de rester à la maison pendant la journée, et de ne pas s’exposer quand ils sont en dehors, par exemple à l’école.

Les enfants et leurs parents supplient les auteurs de l’insécurité de mettre fin aux bavures qui traumatisent les enfants.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

372 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 35 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 21 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 11 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 9 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 4 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 4 %)

Une loi pour mettre fin aux violences basées sur le genre,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 3 %)

SYNAPA : Les revendications refont surface ,(popularité : 3 %)