L’opposition et la société civile satisfaites de l’engagement de Museveni dans le conflit inter burundais




Par: Isanganiro , mercredi 15 juillet 2015  à 18 : 40 : 04
a

Après deux jours de consultation avec les parties prenantes dans le conflit inter burundais, le nouveau facilitateur mandaté par la communauté des pays de l’Afrique de l’Est pour tenter de désamorcer la crise, le Président Ougandais Yoweri MUSEVENI, a déclaré ce mercredi l’ouverture d’un dialogue intensif et expéditif.

Il l’a dit à la fin de la plénière de ce mercredi après avoir entendu les préalables des uns et des autres à savoir la mouvance présidentielle, l’opposition politique et la société civile.

S’exprimant à la presse lors de la clôture de cette plénière Yoweri MUSEVENI n’a pas voulu s’exprimer par rapport aux préalables des uns et des autres.

Il a cependant indiqué que dès ce jeudi il va envoyer son Ministre de la défense qui va piloter le dialogue.

Satisfaction du côté de l’opposition burundaise et de la société civile

Le Député Charles NDITIJE de la coalition Mizero y’abarundi a indiqué à la presse que les conclusions du facilitateur Yoweri MUSEVENI constituent une base solide sur laquelle le dialogue qui avait été interrompu peut reprendre.

L’opposition burundaise s’attend à un dialogue franc qui doit aboutir à des élections apaisées et inclusives même si le facilitateur s’est réservé de tout commentaire à cette question ajoute le Député Charles NDITIJE.

Vous saurez que la question des medias indépendants qui ont subits des destructions méchantes au mois de mai a été évoquée à huit clos. Même si le Gouvernement Nkurunziza a expliqué que ces derniers ont participé dans la tentative de renversement des institutions, le Président Ougandais a demandé la réouverture de ces medias.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

989 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 2 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 2 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)