Les médiats indépendants privés burundais devraient travailler car cela cause beaucoup de problèmes, conclut le facilitateur KAGUTA Yoweli Museveni




Par: Isanganiro , jeudi 16 juillet 2015  à 15 : 37 : 59
a

Après deux jours de dialogue entre différentes catégories de Burundais et le facilitateur ougandais, la question des médiats privés qui n’emettent plus depuis deux mois a été soulevée. Selon Innocent MUHOZI, président de l’Observatoire de la presse au Burundi (OPB) ayant représenté les médiats, le droit à l’information devrait être respecté. Le Burundi devrait revenir dans une logique démocratique, martèle-t-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

318 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message