Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Les pourparlers inter burundais suspendus sans accord




Par: Isanganiro , dimanche 19 juillet 2015  à 22 : 48 : 50
a

L’envoyé du facilitateur dans la crise burundais, Dr. Crispus Kiyonga, a annoncé un ajournement du dialogue qu’il facilite depuis le 16 juillet après que le gouvernement burundais ait accusé l’opposition de poursuivre l’entreprise de vouloir comploter contre le gouvernement.

Cela fait suite à un document présenté par le ministre de l’intérieur burundais, Edouard Nduwimana, signé par certains responsables de l’opposition, à l’instar de Charles Nditije, annonçant la création d’un conseil national pour la restauration de l’Accord d’Arusha, un accord qui a mis fin à la guerre civile dans le pays et qui selon plusieurs observateurs, est à l’origine d’une paix que le Burundi a vécue pendant les dix ans.

De sa part, Dr. Kiyonga estime que le document ne devrait pas constituer un blocage contre les pourparlers en cours.

« Pour moi, oui, il y a quelques phrases provocatrices, mais rien qui ne devrait arrêter le dialogue », a-t- il dit lors d’une conférence de presse animée à Bujumbura dans l’après-midi de ce dimanche avant son départ.

Alors qu’une opinion pense plutôt à un échec qui se profile, Dr. Kiyonga dit que ce n’est pas un échec, mais tout simplement un ajournement, annonçant que le dialogue continuera. Il a demandé par ailleurs au gouvernement burundais d’être tolérant et accepter que tout se discute.

Dans l’entre-temps, le gouvernement se prépare à conduire l’élection du président ce mardi. Sylvestre Ntibantunganya, Domitien Ndayizeye et Jean Minani ont retiré leurs dossiers présidentiels, mais Agathon Rwasa dont la coalition Amizero y’Abarundi qu’il dirige a occupé la 2è place dans les communales et législatives du 29 juin, n’a pas encore annoncé son retrait à la course aux présidentielles




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

449 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 27 %)

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 12 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 10 %)

L’UE prête à accompagner les élections de 2015,(popularité : 7 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 6 %)

La manifestation anti-3è mandat : les femmes descendent dans les rues,(popularité : 5 %)

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur,(popularité : 5 %)

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre,(popularité : 5 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 4 %)

FORSC : L’Unité Nationale se cherche encore,(popularité : 4 %)