Les pourparlers inter burundais suspendus sans accord




Par: Isanganiro , dimanche 19 juillet 2015  à 22 : 48 : 50
a

L’envoyé du facilitateur dans la crise burundais, Dr. Crispus Kiyonga, a annoncé un ajournement du dialogue qu’il facilite depuis le 16 juillet après que le gouvernement burundais ait accusé l’opposition de poursuivre l’entreprise de vouloir comploter contre le gouvernement.

Cela fait suite à un document présenté par le ministre de l’intérieur burundais, Edouard Nduwimana, signé par certains responsables de l’opposition, à l’instar de Charles Nditije, annonçant la création d’un conseil national pour la restauration de l’Accord d’Arusha, un accord qui a mis fin à la guerre civile dans le pays et qui selon plusieurs observateurs, est à l’origine d’une paix que le Burundi a vécue pendant les dix ans.

De sa part, Dr. Kiyonga estime que le document ne devrait pas constituer un blocage contre les pourparlers en cours.

« Pour moi, oui, il y a quelques phrases provocatrices, mais rien qui ne devrait arrêter le dialogue », a-t- il dit lors d’une conférence de presse animée à Bujumbura dans l’après-midi de ce dimanche avant son départ.

Alors qu’une opinion pense plutôt à un échec qui se profile, Dr. Kiyonga dit que ce n’est pas un échec, mais tout simplement un ajournement, annonçant que le dialogue continuera. Il a demandé par ailleurs au gouvernement burundais d’être tolérant et accepter que tout se discute.

Dans l’entre-temps, le gouvernement se prépare à conduire l’élection du président ce mardi. Sylvestre Ntibantunganya, Domitien Ndayizeye et Jean Minani ont retiré leurs dossiers présidentiels, mais Agathon Rwasa dont la coalition Amizero y’Abarundi qu’il dirige a occupé la 2è place dans les communales et législatives du 29 juin, n’a pas encore annoncé son retrait à la course aux présidentielles




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

413 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)