Les Etats Unis rejettent les présidentielles burundaises avant même leur fin




Par: Isanganiro , Tuesday 21 July 2015  à 15 : 09 : 21
a

Les États-Unis ont mis en garde le gouvernement burundais « que les élections dans les conditions actuelles au Burundi ne seront pas crédibles et vont encore discréditer le gouvernement ».

Un communiqué publié ce mardi matin, lors des élections présidentielles au Burundi indique que la légitimité du processus électoral au Burundi au cours des derniers mois a été entachée par le harcèlement des membres de l’opposition et de la société civile, la fermeture de médias et un espace politique et l’intimidation des électeurs. Des dizaines ont été tués, et autant que 167 000 Burundais sont maintenant réfugiés dans les pays voisins.

Cette déclaration suit celle de la Belgique ancienne métropole du Burundi, qui, à travers son Ministre des Affaires Etrangers Didiers Reynders a souligné que les élections présidentielles n’étaient pas crédibles.

« L’insistance du gouvernement à aller de l’avant avec l’élection présidentielle de mardi risque sa légitimité aux yeux de ses citoyens et de la communauté internationale.

Plus grave est le risque de démêler les fragiles progrès réalisés grâce à la mise en œuvre de l’Accord d’Arusha, qui stipule clairement qu’aucun président Burundi doit servir plus de deux mandats » signe John Kirby, la porte parole du Département d’ Etat des Etats Unis d’ Amérique dans ce communiqué parvenu à la rédaction.

Les Etats Unis d’Amérique sont aussi inquiets que le Ministre des relations extérieurs et de la coopération a interdit aux émissaires de l’Union Africaine de poser leurs pieds au Burundi avant les élections.

« Nous sommes profondément inquiets que le ministre des Affaires étrangères Nyamitwe a également omis d’approuver l’entrée des observateurs des droits de l’homme » lit le communique pour des enquêtes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1014 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Send a message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 31 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 13 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 13 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 12 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 12 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 12 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 12 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 12 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 12 %)