Rumonge : Malentendu autour de la participation ou non aux présidentielles




Par: Isanganiro , mardi 21 juillet 2015  à 20 : 07 : 59
a

Jusque Samedi matin le 18 juillet 2015, un seul message circulait au sein des Banamarimwe fidèles à Agathon Rwasa en province Rumonge. Selon des sources au sein de cette famille politique, ce message qui venait de Obed Ntakiyiruta leur représentant provincial, les sensibilisait à répondre massivement au scrutin présidentiel de ce 21 juillet 2015. Les mêmes sources précisent que cela se fondait sur l’espoir que portaient les pourparlers entre acteurs politiques burundais.

Une réunion y relative a été organisée à une cinquantaine de représentants de ces Banamarimwe ce samedi mais aucun compromis n’y a été dégagé. Pour Laurent Nduwayo, pas question de boycotter les élections pour ne pas laisser la chance à Jacques Bigirimana de profiter de leurs voix. Selon cet élu communal de Buyengero, le président du FNL reconnu par le Gouvernement aurait demandé à l’électorat de Rwasa Agathon de voter pour lui aux présidentielles car ce dernier a annoncé son retrait de la course. Interrogé à ce sujet, Jacques Bigirimana nie avoir sollicité ces votants. Il conseille cependant à tout Munamarimwe à aller aux présidentielles et voter pour qui il veut.

Pour Obed Ntakiyiruta membre du conseil communal de Rumonge au compte de cette coalition des Indépendants, leurs membres sont formellement appelés à boycotter ces élections pour eux ne remplissant pas les normes internationales. Cependant, précise-t-il, chaque membre est autorisé à examiner sa conscience, faisant allusion à ceux qui craignent pour leur sécurité. Même son de cloche chez Emile Hicintuka de l’Uprona de Nditije Charles lui aussi membre de cette coalition.

James Ndayizigiye, quant à lui, s’y est carrément opposé. Pour lui, un Munamarimwe digne de son nom ne peut en aucun cas participer dans une mascarade d’élections, des élections sans véritables enjeux et dans lesquelles leur président Agathon Rwasa ne participe pas.

Ce climat régnait jusque ce 21 juillet 2015 et risque d’affecter profondément cette famille politique selon certains de ses membres.

Précisons que des tracts ont été trouvés au chef-lieu de la province voisine de Bururi ce mardi-matin. Leurs auteurs appelaient la population à boycotter les présidentielles, un appel qui n’a pas eu d’impact majeur sur le déroulement des élections selon Laurent Niyukuri, président de la commission électorale provinciale indépendante de Bururi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

481 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
le compteur des retenues démarre à la fonction publique,(popularité : 3 %)

La sécurité des témoins, une des solutions pour l’impunité au Burundi ,(popularité : 3 %)

Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 2 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 2 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)