Des élections par et pour les burundais


Pierre-Claver Ndayicariye se félicite de la conduite des récentes élections présidentielles malgré les défis auxquels font face les Burundais. Pour lui, les élections étaient organisées au Burundi, par et pour les Burundais, et ne doivent par conséquent pas être comparables à celles des autres pays.



Par: Isanganiro , samedi 25 juillet 2015  à 08 : 41 : 18
a

Avant de présenter ces résultats provisoires, le président de la CENI a vivement remercié dans son allocution ,les forces de défense et de sécurité pour la discrétion et l’efficacité avec lesquelles elles ont rassuré les électeurs et le personnel de la CENI du sommet à la base lors des différentes élections .

« Aux uns et aux autres , la CENI a toujours demandé de regarder le Burundi avec des yeux fixés sur la terre burundaise, j’ ai toujours pensé que les élections que la CENI organise ne ressembleront ni à celles du Gabon , du Mali ou du Nigéria, ou encore moins à celles de France , des Etats-Unis , du Cameroun ou de la Belgique. Ce sont des élections organisées au Burundi pour les Burundais et par les Burundais avec des défis qui restent les nôtres », a laissé entendre Pierre Claver NDAYICARIYE lors de la présentation des résultats des présidentelles du 21 juillet 2015 à Bujumbura.

« Nous sommes réunis pour cette communication tant attendue par le pays profond, les candidats et la communauté internationale » a-t-il poursuivi s’adressant aux invités qui n’étaient pas nombreux.

Parmi les candidats aux présidentielles, seul Jean De Dieu MUTABAZI de la coalition COPA a fait le déplacement. Dans la salle il y avait le ministre de l’intérieur Edouard NDUWIMANA qui avait représenté le gouvernement burundais ; le président du parti au pouvoir Pascal NYABENDA a également répondu présent. Quelques représentants des corps diplomatiques ont répondu présent.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

248 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 2 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)