Le PS français déplore des élections dans un climat répressif




Par: Isanganiro , Sunday 26 July 2015  à 14 : 18 : 32
a

Le parti socialiste français fustige le cycle électoral burundais et déplore la tenue des élections dans un climat répressif.

« Le cycle électoral au Burundi, qui s’est tenu dans un climat répressif et d’intimidation généralisée, s’est achevé (…) avec une victoire écrasante, sans surprise et contestable du président sortant Pierre Nkurunziza, réélu pour un troisième mandat, contraire à la constitution’ lit-on dans un communiqué rendu public par le parti de François Hollande.

Dans son communiqué, le PS semble se ranger du coté de ceux qui dénoncent. Le PS dénonce « l’acharnement du président burundais à vouloir être candidat et à se maintenir au pouvoir. En violant la Constitution et l’Accord d’Arusha, qui limitent à deux le nombre de mandats présidentiels »

Le parti socialiste français déplore que cette volonté de briguer un troisième mandat par Pierre Nkurunziza a provoqué « la mort de plus de 80 personnes et de nombreuses disparitions depuis fin avril, et il a profondément divisé un pays encore très fragile, auquel il fait à nouveau courir le risque de la guerre civile ».

Ce parti, de même que l’Union Européenne et la mission d’observation de la communauté des pays de l’Afrique de l’Est EAC, demande le début immédiat d’un dialogue inter burundais pour trouver des solutions durables aux problèmes burundais.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

448 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Send a message



Dans la même rubrique
a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !





Les plus populaires
Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 100 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 35 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)

Le torchon brûle entre militants du CNDD-FDD en Commune de Muyinga,(popularité : 3 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)

Les étudiants membres de l’ADC interpellent le CNDD-FDD à plus de patriotisme,(popularité : 2 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)