Les nouveaux billets ne sont pas les bienvenus à Bukinanyana


Alors que la date butoire pour les anciens billets de la monnaie burundaise est ce 29 juillet, certains habitants de la province de Cibitoke au nord-ouest du pays doutent des nouveaux billets. Certains les voient comme de faux billets.



Par: Isanganiro , mardi 28 juillet 2015  à 15 : 59 : 25
a

Certains habitants de la commune de Bukinanyana en province Cibitoke au nord-ouest du Burundi n’acceptent pas de recevoir les nouveaux billets. Ils expliquent qu’ils ne remplissent pas les conditions, et qu’ils se détériorent vite.

Des informations en provenance de Bukinanyana disent que ces billets ne résistent pas au mode de conservation utilisé dans les zones rurales.

Bandyatuyaga James, un habitant de cette commune, indique qu’ils viennent de passer à peu près une semaine dans cette situation du fait que ceux qui ne les acceptent pas les qualifient de faux billets.

Du côté de l’administration et de la sécurité, l’on indique avoir commencé à sensibiliser les gens pour leur faire comprendre que ces billets sont valables. Ils mettent ainsi en garde les instigateurs qu’une fois attrapés, ils seront punis conformément à la loi.

La situation est ainsi dans la commune Bukinanyana au moment où la Banque centrale avait donné un délais limite de ce 29 juillet la circulation des anciens billets de cinq cents francs (500F), deux mille francs (2000F), cinq mille francs (5000) et dix mille francs (10.000F).




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

331 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Sous pression, le président suspend l’attribution du terrain de l’ancien marché central aux chinois,(popularité : 26 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 17 %)

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 13 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 9 %)

Les hôtels burundais en phase de réanimation,(popularité : 6 %)

La vie chère est une triste réalité l’Archevêque de Bujumbura, Mgr Ngoyagoye déplore ,(popularité : 6 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 5 %)

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 3 %)

Une des campagnes clés pour la transparence économique,(popularité : 3 %)

L’Onu reste au côté du Burundi ,(popularité : 3 %)