Une personne kidnappée à Bubanza s’échappe sans payer de rançon


Une victime kidnappée par des hommes armés à Gihanga pendant la nuit de ce dimanche le 26 juillet est revenu dans sa famille ce mardi. Il dit que les ravisseurs se sont heurtés à des patrouilles militaires dans la réserve naturelle de la Rukoko et il en a profité pour échapper. Barutwanayo Christophe est la toute première victime qui parvient à échapper à ces ravisseurs sans payer des rançons parmi une vingtaine qui ont été déjà kidnappés depuis une année.



Par: Isanganiro , mercredi 29 juillet 2015  à 21 : 41 : 49
a

Barutwanayo Christophe, un grand éleveur de vaches connu dans le quartier sous le sobriquet de Ruhande est arrivé à Gihanga ce mardi matin escorté par des militaires qui l’ont récupéré dans la réserve naturelle de la Rukoko dans la nuit de ce dimanche dans un état plus abattu et beaucoup de blessures au niveau de la tête au visage et sur la poitrine.

Il dit que ces ravisseurs se sont heurtés à des patrouilles militaires dans la Rukoko. Ils se sont éparpillés en fuyant et Christophe en a profité pour échapper. En pleine nuit, il s’est évadé sans savoir où il allait et il s’est retrouvé dans une position militaire. Il leur a raconté ses mésaventures et il a été obligé d’y rester en attendant qu’il soit remis à sa famille.

C’est ainsi qu’il a été escorté ce mardi matin jusqu’à la brigade de Gihanga. Les OPJ ont jugé de le laisser d’abord aller se faire soigner avant de l’interroger.

Il est le premier qui est parvenu à échapper à ces ravisseurs parmi une vingtaine de victimes qui n’ont été relâchées qu’après avoir payé une rançon.

Cela étant, au cours d’une réunion de sécurité tenue ce lundi au chef-lieu de la province de Bubanza, les représentants des partis politiques, les administratifs et les représentants des confessions religieuses ont tous convergé sur l’idée que la sécurité était globalement bonne dans la province sauf en commune Gihanga où l’on signale ce genre d’enlèvement et de criminalité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

421 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 9 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 6 %)

Les soldats burundais capturent deux points stratégiques en Somalie,(popularité : 4 %)

Le marché de Kamenge en cendre : des larmes qui coulent !,(popularité : 4 %)

Un étudiant burundais en coma depuis mi-avril suite aux coups et blessures infligés par de jeunes indiens ,(popularité : 4 %)

Pour qui roule l’impunité au Burundi ?,(popularité : 4 %)

Rançons sur le lac Tanganyika ,(popularité : 4 %)

Les victimes de l’intolérance politique ,(popularité : 4 %)

Les habitants en mairie de Bujumbura dénoncent la persistance de l’insécurité,(popularité : 4 %)

Rukoko : Les liens ne sont pas au rendez vous entre les militaires et les gardiens de vaches,(popularité : 4 %)