Une personne kidnappée à Bubanza s’échappe sans payer de rançon


Une victime kidnappée par des hommes armés à Gihanga pendant la nuit de ce dimanche le 26 juillet est revenu dans sa famille ce mardi. Il dit que les ravisseurs se sont heurtés à des patrouilles militaires dans la réserve naturelle de la Rukoko et il en a profité pour échapper. Barutwanayo Christophe est la toute première victime qui parvient à échapper à ces ravisseurs sans payer des rançons parmi une vingtaine qui ont été déjà kidnappés depuis une année.



Par: Isanganiro , mercredi 29 juillet 2015  à 21 : 41 : 49
a

Barutwanayo Christophe, un grand éleveur de vaches connu dans le quartier sous le sobriquet de Ruhande est arrivé à Gihanga ce mardi matin escorté par des militaires qui l’ont récupéré dans la réserve naturelle de la Rukoko dans la nuit de ce dimanche dans un état plus abattu et beaucoup de blessures au niveau de la tête au visage et sur la poitrine.

Il dit que ces ravisseurs se sont heurtés à des patrouilles militaires dans la Rukoko. Ils se sont éparpillés en fuyant et Christophe en a profité pour échapper. En pleine nuit, il s’est évadé sans savoir où il allait et il s’est retrouvé dans une position militaire. Il leur a raconté ses mésaventures et il a été obligé d’y rester en attendant qu’il soit remis à sa famille.

C’est ainsi qu’il a été escorté ce mardi matin jusqu’à la brigade de Gihanga. Les OPJ ont jugé de le laisser d’abord aller se faire soigner avant de l’interroger.

Il est le premier qui est parvenu à échapper à ces ravisseurs parmi une vingtaine de victimes qui n’ont été relâchées qu’après avoir payé une rançon.

Cela étant, au cours d’une réunion de sécurité tenue ce lundi au chef-lieu de la province de Bubanza, les représentants des partis politiques, les administratifs et les représentants des confessions religieuses ont tous convergé sur l’idée que la sécurité était globalement bonne dans la province sauf en commune Gihanga où l’on signale ce genre d’enlèvement et de criminalité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

408 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 45 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 10 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 5 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 5 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 2 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)