Spéculation en province de Bubanza : la guerre entre les anciens et les nouveaux billets


Les habitants de la province de Bubanza se lamentent que les anciens billets de 10000, 5000, 2000 et de 500 F sont refusés alors qu’ils sont encore en circulation. Ce mardi et mercredi, certains commerçants refusaient ces billets et les clients ne savent quoi faire. D’autres commerçants exigent un taux d’intérêt élevé pour accepter d’échanger.



Par: Isanganiro , mercredi 29 juillet 2015  à 22 : 22 : 43
a

Annonciate Niyonkuru, une vieille femme rencontrée au marché de Gihanga ce mercredi matin avait dans les mains deux nouveaux billets de 10000et se lamente beaucoup du fait qu’elle a été obligée de laisser un billet de 10000 à un commerçant qui a accepté d’échanger les nouveaux billets et les anciens que détient cette femme.

Elle avait trois anciens billets de 10000 Fb, mais elle ne pouvait pas s’approvisionner puisqu’aucun commerçant ne pouvait accepter ces billets sauf s’il accepte qu’on leur laisse un certains montant.

Même sur d’autres marchés de cette province la situation se présentait ainsi depuis ce mardi et mercredi comme à Musenyii, à Bubanza , à Kivyuuka et à Musigati. Il était difficile d’acheter quelque chose avec les anciens billets
.
Les acheteurs ne savent plus quoi faire et demande à la BRB de prolonger le délai d’au moins trois à quatre mois afin de vider complètement ces anciens billets.

Les habitants contactés au marché de Gihanga ajoutent que les banques et les micro finances de Bubanza sont difficilement accessibles pour les habitants de différents coins de cette province qui pouvaient déposer ces billets et recevoir les nouveaux.

Les mêmes populations demandent aux autorités administratives de surveiller et d’arrêter cette spéculation des commerçants qui commencent à échanger les anciens billets à un taux très élevé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

278 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies



a

Des palettes de la Brarudi dans la fabrication de meubles



a

Environnement : Après Kiyange, c’est le tour de Gatumba



a

Plus de 25 chèvres atteintes par la peste à Bubanza



a

Qui a attribué les parcelles au bassin d’écrêtement de Buterere ?



a

La RN 17 devenue impraticable



a

La vallée de la rivière Murembwe de nouveau inondée



a

Des constructions au bord du Lac Tanganyika,quel avenir pour les amphibiens ?





Les plus populaires
Le barrage de Mugere menacé,(popularité : 3 %)

Chimpanzé : Le cri de cœur de Jane Goodall se fait entendre au Burundi,(popularité : 3 %)

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse ,(popularité : 2 %)

Burundi : Tout pour mettre fin au braconnage dans le parc de la Ruvubu,(popularité : 1 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 1 %)

Le Burundi a encore du chemin à faire dans la lutte contre la déforestation,(popularité : 1 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 1 %)

Bubanza, des ponts menacés par les pluies ,(popularité : 1 %)

Bujumbura : Les riverains de Ntahangwa crient au secours,(popularité : 1 %)

La crise burundaise paralyse le tourisme dans le sud ouest du pays,(popularité : 1 %)