Une gymnastique pour terminer l’année scolaire


La crise qui a sécoué le Burundi a paralyser plusieurs activités dans la capitale Bujumbura, surtout l’éducation. Après que la situation s’est renormalisée,les écoles, surtout privées, doivent faire des gymnastiques pour terminer l’année scolaire.



Par: Isanganiro , vendredi 31 juillet 2015  à 14 : 01 : 18
a

Ce sont surtout les écoles privées qui sont les plus touchées car ayant recommencé les cours un peu tardivement par rapport aux publiques.

Ecoliers, élèves et parents, tous disent être dépassés par la situation du moment. Les petits enfants du primaire en souffrent énormément.

"Imaginez un enfant de la 3ème année qui doit préparer deux interrogations et deux examens pour le lendemain. C’est un travail pénible et pour l’enfant, et pour ceux qui doivent l’aider," se lamente une maman.

Des enfants et enseignants se font violence aujourd’hui où ils doivent étudier la journée jusqu’après 13h et se concentrer dans l’après-midi pour la suite sans même se reposer. Les responsables des écoles expliquent que c’est pour rattraper le temps perdu lors des manifestations et surtout terminer avec la date du 20 août du ministère de tutelle.

Cette situation s’observe aussi dans les écoles secondaires. Les enfants continuent de se présenter à l’école jusqu’à ce jour au moment où celles surtout publiques ont déjà terminé les examens. "Leur sort n’est pas connu, nous a confié un professeur d’un lycée municipal. Peut-être que la solution proviendra du ministère."




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

256 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 25 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 15 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 8 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 3 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 3 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 3 %)

Une loi pour mettre fin aux violences basées sur le genre,(popularité : 3 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 2 %)