La cour constitutionnelle valide les sénatoriales du 24 juillet 2015




Par: Isanganiro , mercredi 5 août 2015  à 18 : 36 : 34
a

Selon un communiqué de la cour constitutionnelle de ce mardi soir sur la télévision nationale, la chambre haute du parlement burundais sera composée de 43 sénateurs. Ceux-ci proviennent des 18 provinces à raison de 2 sénateurs par province, d’ethnie différente.

Le parti au pouvoir, le CNDD-FDD a la majorité des sièges dans cette nouvelle législature de 2015 à 2020.

Trente trois sont issus du parti au pouvoir, deux du parti UPRONA, un du FNL de Jacques BIGIRIMANA, trois autres sont de l’ethnie des Batwa et quatre anciens Président : Pierre BUYOYA, Jean Baptiste BAGAZA, Sylvestre NTIBANTUNGANYA, Domitien NDAYIZEYE.

Rappelons que le sénat sortant était composé de 36 sénateurs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

400 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 8 %)

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation",(popularité : 5 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 4 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 4 %)

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux,(popularité : 3 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 3 %)

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique ,(popularité : 3 %)

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés,(popularité : 3 %)

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 3 %)

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur,(popularité : 3 %)