Des projets de société pour devenir chef collinaire


Fabien Ningabira est l’un des candidats chefs collinaires de Samwe en commune Rugombo de la province Cibitoke. Dans cette interview avec la Radio Isanganiro, il présente ses projets pour la population.



Par: Isanganiro , mercredi 5 août 2015  à 18 : 42 : 53
a

RI : Qu’est-ce que vous envisagez apporter de plus par rapport aux responsables collinaires qui achèvent leur mandat ?

FN : La colline de Samwe a des atouts. C’est une colline où les populations sont devenues comme des frères. Les habitants des Samwe sont aussi des cultivateurs. Mais nos prédécesseurs n’ont pas bien contribué pour profiter de tous ces atouts afin de développer ces gens.

RI : Que feriez-vous si vous étiez élu à leur place ?

FN : Il faudra venir en aide aux veuves et orphelins. Sensibiliser les populations par rapport au planning familial, chercher des logements aux familles sinistrés, etc.

RI : Où trouveriez-vous des fonds pour ces projets ?

FN : Ce ne sont pas les fonds qui manquent, mais des programmes pour les chercher. Si la population me faisait confiance, je sais que je pourrais toquer sur différentes portes de différentes O NG, des bienfaiteurs et même des responsables au niveau administratif à d’autres échelons supérieurs. Chacun de ces intervenants pourrait agir à sa hauteur en faveur des veuves et orphelins ; des sinistrés, bref, nos populations vulnérables auraient un léger mieux pour leur vie au quotidien. Je plaide grandement pour un logement décent, l’eau et l’électricité, mais aussi le développement de l’agriculture, afin que tout le monde puisse manger à sa faim.

RI : Vous parlez même de l’électricité ?

FN : Pourquoi pas ? Je sais que des documents y relatifs avaient été signés et cosignés par différents intervenants en la matière : l’administrateur communale, le gouverneur de province, le directeur général de la Régideso, le directeur commercial, celui qui a en charge la région ouest au sein de la Régideso, … pour dire que nous allons toujours combattre afin d’obtenir l’électricité. Il ne reste pas beaucoup d’étapes pour y parvenir. Je vous assure qu’un jour ou l’autre, une étoile brillera sur Samwe, notre belle colline.

RI  : Une toile briller sur Samwe grâce à vous, Fabien ?

FN : Ce n’est pas grâce à moi seul, mais grâce à la contribution de tout un chacun. Seulement, je veux être le porte flambeau pour le développement de Samwe. Une chose est sûre : je me porte candidat chef collinaire de Samwe parce que la population me l’a demandé ainsi. Par ailleurs, je ne suis pas des moins connus au niveau de la colline car, j’étais le chef de quartier depuis des années. La population est donc au courant de mes qualités.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

292 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 3 %)

Bujumbura voudrait amender quels articles dans la constitution ?,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)

Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum ,(popularité : 2 %)

La commission ad hoc de la CVR en panne ,(popularité : 2 %)