Une psychose qui s’installe à Bugabira


Depuis un certain temps, les habitants de certaines collines de la commune de Bugabira en province Kirundo vivent dans une peur panique d’une probable attaque rebelle en provenance du Rwanda. Certains passent leurs nuits dans la brousse, craignant d’être attaqués à tous moment.



Par: Isanganiro , dimanche 9 août 2015  à 10 : 37 : 31
a

Pendant la nuit de lundi le 03 août, les habitants de la colline Kiri ont dû quitter leurs maisons vers 3 heures du matin, après avoir soupçonné des hommes armés qui, selon eux, venaient de traverser la rivière Kanyaru, séparant le Rwanda et le Burundi dans cette province du nord du pays.

La source de ce bruit est un certain Nyandwi qui habite la vallée de cette rivière. Il leur a dit avoir entendu au cours de cette nuit des échanges sur Motorola. La population de cette colline affirme qu’elle a vu de leurs propres yeux des empreintes des chaussures militaires.

« Ces gens ne sont pas retournés, ils restent sur le sol burundais, cachés dans des maisons, » disent-ils, demandant une fouille perquisition dans des ménages de cette localité, chose qui n’a pas encore été faite. Ils sont même descendus dans les vallées de cette rivière Kanyaru pour traquer ces ennemis de la paix mais sans succès. Comme il y a des endroits inaccessibles, ils ont mis sous le feu une partie de la vallée, même si ce procédé reste interdit.

Les autorités administratives et sécuritaires au plus haut sommet de la province Kirundo sont arrivées sur terrain pour tranquilliser la population qui reste néanmoins non rassurée et réclame toujours une fouille perquisition.

La sécurité a également été perturbée sur la colline Gaturange dans cette même commune de Bugabira. Dans la nuit de dimanche 02 aout à lundi, les cultivateurs aux littorales du Lac Cohoha disent avoir aperçu des bateaux de la marine rwandaise faire des patrouilles dans les eaux de ce lac. Ces cultivateurs ont alerté leurs voisins que le pays était attaqué. Tout le monde a fui au cours de cette nuit.

Ce n’est qu’après une descente sur terrain effectuée pendant la journée de lundi par le gouverneur et d’autres autorités que ces habitants sont rentrés dans leurs domiciles, comme le souligne le conseiller principal du gouverneur de Kirundo.

Il explique que cette psychose est due aux récentes attaques rebelles qui ont été menées dans les provinces de Cibitoke et Kayanza, frontalières ave le Rwanda.

Selon cet administratif, des descentes sur terrain seront multipliées pour tranquilliser cette population en panique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1323 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !





Les plus populaires
Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 54 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 14 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit,(popularité : 3 %)

MUTAMBU : Trois personnes armées de fusils tuées et 4 fusils saisis,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 2 %)

La 45ème promotion de l’ISCAM est crédible ,(popularité : 2 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)