Washington menace de sanctionner Bujumbura si un dialogue n’est pas accepté


L’ambassadrice américaine à l’ONU Samanhta Power a relevé vendredi le risque d’un "cycle de violence" incontrôlable dans lequel le Burundi avance avec des assassinats ciblés qui y ont lieu depuis l’élection du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat.



Par: Isanganiro , dimanche 9 août 2015  à 17 : 37 : 44
a

Selon Reuters la télévision anglaise ; Samantha Power a exhorté le pouvoir et l’opposition au Burundi à dialoguer sous médiation internationale et a brandit la menace de sanctions ciblées de la part de Washington.

"Il est extrêmement important que le gouvernement et l’opposition participent à des discussions sous médiation internationale, que ce soit la Communauté est-africaine, l’ONU ou l’Union africaine", a déclaré à la presse l’ambassadrice américaine aux Nations unies Samantha Power.

L’ambassadrice américaine s’est aussi montrée inquiète par l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana, homme fort du système sécuritaire burundais et la tentative de meurtre de Pierre-Claver Mbonimpa, figure réputée de la défense des droits de l’homme.

"Ces attaques doivent cesser", a-t-elle affirmé. "Les Etats-Unis et d’autres pays membres examinent des mesures, comme des interdictions de visa ou de voyage, que nous pourrions prendre contre les responsables de violations flagrantes des droits de l’homme ou d’attaques meurtrières".

Pouvoir et opposition, a estimé Mme Power, doivent mettre en place des "arrangements politiques permettant à la société civile et aux médias d’opérer librement dans le pays".

Le Burundi est plongé dans une grave crise politique et continue de s’enfoncer dans la violence, deux semaines après la réélection contestée du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

722 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rwasa   ce  mardi 11 août 2015   à 11 : 29 : 13

Oh Américains taisez-vous finalement.
Ca fait plus de 2 mois que j’entends cette phrase : "Ces attaques doivent cesser". "Les Etats-Unis et d’autres pays membres examinent des mesures, comme des interdictions de visa ou de voyage, que nous pourrions prendre contre les responsables de violations flagrantes des droits de l’homme ou d’attaques meurtrières.
Quand vous etes incapables de faire quelque chose, mieux vaut se taire. Vous avez échoué un point, c’est tout.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 13 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 3 %)

Les communes de la Mairie de Bujumbura réduites à trois ,(popularité : 3 %)

Burundi : L’avant-dernier pas de l’amendement de la constitution burundaise,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 3 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)