Le Gouvernent Burundais prêt à reprendre le dialogue


Le principe du dialogue permanent a été toujours un des piliers de la politique du Gouvernement a déclaré son porte-parole. En réponse aux cris d’alarme venus de partout Philipe NZOBONARIBA a souligné ce mardi 11 Aout 2015 que le Gouvernement s’était engagé à maintenir le dialogue avant ; pendant et après les élections.



Par: Isanganiro , mardi 11 août 2015  à 20 : 04 : 10
a

Au cours d’une conférence de presse accordé ce mardi à la Radio-télévision Nationale du Burundi ; le porte-parole du Gouvernement a souligné que une fois la médiation ougandaise relance le dialogue ; le Gouvernement est tout à fait disposé à le poursuivre.

En rapport avec les appels lancés à l’endroit du Gouvernement de relancer ce dialogue ; Philipe NZOBONARIBA a indiqué que ce n’est pas le rôle du gouvernement alors qu’il y a un médiateur consensuel mis en place par la communauté Est Africaine.

A l’intention du conseil de sécurité des nations unies de vouloir dépêcher un autre médiateur dans le conflit inter burundais ; le porte-parole du Gouvernement fait savoir que ce dernier n’est pas encore saisi de cette nouvelle médiation.

Au niveau du Gouvernement l’on n’a jamais refusé le médiateur envoyé par les nations unis ; poursuit Philippe NZOBONARIBA ; tout en indiquant que l’idéal serait de respecter les lois burundaises et les lois internationales qui régissent les Etats ; si réellement il y a cette volonté.

Et à la question du conseil nouvellement créé par les opposants en Ethiopie et qui menaceraient d’utiliser la force une fois le dialogue refusé ; le porte –parole du Gouvernement fait savoir que si ces derniers viennent les armes à la main ; ils seront accueillis par les armes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

902 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

La CECI Rumonge obligée de modifier les listes des agents recenseurs retenus,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005,(popularité : 2 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)