Le Gouvernent Burundais prêt à reprendre le dialogue


Le principe du dialogue permanent a été toujours un des piliers de la politique du Gouvernement a déclaré son porte-parole. En réponse aux cris d’alarme venus de partout Philipe NZOBONARIBA a souligné ce mardi 11 Aout 2015 que le Gouvernement s’était engagé à maintenir le dialogue avant ; pendant et après les élections.



Par: Isanganiro , mardi 11 août 2015  à 20 : 04 : 10
a

Au cours d’une conférence de presse accordé ce mardi à la Radio-télévision Nationale du Burundi ; le porte-parole du Gouvernement a souligné que une fois la médiation ougandaise relance le dialogue ; le Gouvernement est tout à fait disposé à le poursuivre.

En rapport avec les appels lancés à l’endroit du Gouvernement de relancer ce dialogue ; Philipe NZOBONARIBA a indiqué que ce n’est pas le rôle du gouvernement alors qu’il y a un médiateur consensuel mis en place par la communauté Est Africaine.

A l’intention du conseil de sécurité des nations unies de vouloir dépêcher un autre médiateur dans le conflit inter burundais ; le porte-parole du Gouvernement fait savoir que ce dernier n’est pas encore saisi de cette nouvelle médiation.

Au niveau du Gouvernement l’on n’a jamais refusé le médiateur envoyé par les nations unis ; poursuit Philippe NZOBONARIBA ; tout en indiquant que l’idéal serait de respecter les lois burundaises et les lois internationales qui régissent les Etats ; si réellement il y a cette volonté.

Et à la question du conseil nouvellement créé par les opposants en Ethiopie et qui menaceraient d’utiliser la force une fois le dialogue refusé ; le porte –parole du Gouvernement fait savoir que si ces derniers viennent les armes à la main ; ils seront accueillis par les armes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

917 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 6 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 4 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 4 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 4 %)

Peut–on parler de campagne électorale ?,(popularité : 4 %)

Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence ,(popularité : 4 %)

Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse,(popularité : 4 %)

Les ASBL acculées à donner des rapports financiers et administratifs,(popularité : 4 %)