Rumonge : Le début de l’aménagement des ravins ravive de l’espoir


Après plusieurs années d’attente et de désespoir, les riverains du ravin dit "Chez Sinzinkayo" dans la ville de Rumonge peuvent pousser un ouf de soulagement. Les travaux de son aménagement se terminent dans plus ou moins un mois. La stabilisation de ce ravin pourra épargner plusieurs maisons d’habitation et des infrastructures publiques dont la destruction était imminente.



Par: Isanganiro , jeudi 13 août 2015  à 05 : 45 : 09
a

Selon des maçons rencontrés sur place, l’entreprise "Kaze" qui a gagné ce marché a jusqu’à mi-septembre 2015 pour finaliser les travaux. Lesdits travaux ont en effet débuté vers mi-mai 2015 et un délai de 4 mois a été fixé pour ce travail selon Juvénal Bigirimana, gouverneur de la province Rumonge. Et ce délai pourra être respecté à en croire à leurs dires.

Une habitante près de ce ravin ne cache pas sa satisfaction. Pour elle, vaut mieux tard que jamais. Depuis une dizaine d’années en effet, deux de ses annexes se sont écroulées suite à l’élargissement de ce ravin. Elle est pour le moment confiante que sa maison principale est sauvée, regrettant du coup le retard de cette intervention.

Ce ravin qui avait déjà emporté 9 maisons et menaçant une quarantaine d’autres, la Route Nationale 3 (reliant Rumonge à Bujumbura) ainsi qu’un poteau électrique haute tension, figure parmi 9 ravins qui menacent l’habitat et les infrastructures publiques dans la ville de Rumonge. Les habitants les plus visés espèrent l’extension des travaux sur les autres ravins pour sauver ce qui reste à sauver.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge, se veut rassurant. Il indique qu’il est déjà en contact avec le ministère des travaux publics et la coopération technique belge pour la poursuite de ces travaux dans la ville de Rumonge. Par ailleurs, cet aménagement qui a concerné l’aval dans un premier temps ne serait que vain si l’amont n’est pas aménagé.

Au total, plus de deux milliards de francs burundais sont nécessaires pour l’aménagement de ces ravins. Celui-là en cours d’aménagement qui a procuré de l’emploi à une centaine de personnes devrait à lui seul coûter près de 500 millions de francs burundais selon le devis dressé par le PTPCE (Projet de Travaux Publics et de Création d’Emplois) en 2011.

JPEG - 98.7 ko
Le ravin avant le début des travaux



Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

489 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message