Rumonge : Les personnes vivant avec le VIH/SIDA en difficultés


Les personnes séropositives qui se font soigner à l’hôpital public de Rumonge se lamentent. L’appareil de Dosage CD4 ne fonctionne pas depuis bientôt un moi. Le médecin directeur de cet établissement sanitaire se veut rassurant.



Par: Isanganiro , samedi 15 août 2015  à 13 : 53 : 13
a

Selon Orépa Ngendakuriyo, représentante du RBP+ (Réseau Burundais des Personnes vivant avec le VIH/SIDA) dans les provinces de Bururi et Rumonge, il est pratiquement impossible de mettre sous antirétroviraux de nouvelles personnes infectées par le virus du sida à Rumonge un moi vient de s’écouler. Par ailleurs, aucune modification des prescriptions médicales à ces personnes n’est possible à l’hôpital public de Rumonge ces derniers jours.

En effet, l’appareil dosage CD4 est en panne cela fait environ un moi à l’hôpital de Rumonge. Or, c’est cet appareil qui détermine si une personne infectée est au stade ou pas d’être mise sous ARV. Cet appareil détermine également la cause d’une éventuelle résistance aux ARV pour une éventuelle modification de la prescription médicale. Orépa Ngendakuriyo appelle à la réparation de cet appareil avant qu’il ne soit tard.

Dr Jérôme Sinkibashikako, médecin directeur de l’hôpital public de Rumonge, dit être au courant de ce problème. Il affirme que des démarches sont en cours pour refaire fonctionner cet appareil, puisque cela rentre d’ailleurs dans ses obligations. Il appelle aux malades concernés de le saisir chaque fois que de besoin.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

473 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 14 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 11 %)

Muyinga : halte à la démographie galopante,(popularité : 9 %)

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises,(popularité : 8 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 6 %)

Le personnel de la SOBUGEA face aux difficultés,(popularité : 6 %)

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise ,(popularité : 6 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 6 %)

Ils ont faim en attendant leur transfert vers un camp de refugiés ,(popularité : 6 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 5 %)