Les E.U condamnent l’assassinat du Colonel Jean Bikomagu et appellent à la reprise du dialogue.


Les Etats-Unis condamnent l’assassinat du retraité, Colonel Jean Bikomagu
Survenu samedi dernier à Bujumbura et continuent de faire appel au calme et à la
retenue à la suite de cette attaque la plus récente. Nous appelons à une enquête
Indépendante et crédible sur cette attaque et d’autres récentes attaques.



Par: Isanganiro , mardi 18 août 2015  à 16 : 51 : 59
a

Les Etas Unis soulignent que leur engagement ferme est à aider à tenir responsable les personnes de toutes les tendances qui commettent ou incitent à la violation des droits de l’homme au Burundi. Une annonce faite après l’assassinat de l’ancien Chef d’Etat-major de l’Armée Burundaise.

Les Etats Unis demandent également à toutes les parties de renoncer immédiatement à la
violence comme un moyen d’acquérir des objectifs politiques et de redoubler leurs
efforts pour s’engager rapidement dans un dialogue politique transparent, inclusif,
global et de médiation externe conduisant à la paix.

La restauration du dialogue est urgente, insistent les Etats Unis ; et toutes les parties doivent travailler ensemble pour réaliser un consensus et d’une voie pacifique en avant pour la population du Burundi ; en allant de l’avant, toutes les parties doivent maintenir les valeurs fondamentales du respect des droits de l’homme, la liberté de la presse et d’autres libertés fondamentales.

Toutes les parties devraient également puiser de l’esprit et la lettre
de l’Accord d’Arusha et de ses dispositions sur le partage du pouvoir comme une
base pour aller de l’avant de manière pacifique poursuivent les Etats Unis d’Amérique.

Les USA exhortent l’Assemblée Nationale et le gouvernement à s’engager à respecter l’Accord d’Arusha et ne pas reculer sur les dispositions importantes qui sont la base de la stabilité au Burundi ajoutent les Etas Unis dans un communiqué rendu public ce 18 Aout 2015 par l’Ambassade des Etats Unis au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

266 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 6 %)

Les communes de la Mairie seront Muha, Mukaza et…mais ,(popularité : 5 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 4 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 3 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 3 %)

Peut–on parler de campagne électorale ?,(popularité : 3 %)

Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence ,(popularité : 3 %)

Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse,(popularité : 3 %)