Fouille perquisition à Musaga : Beaucoup d’armes et effets militaires saisis


Plusieurs effets militaires ont été saisis lors d’une fouille perquisition opérée par la police burundaise tôt ce mardi matin, à Musaga comme l’a précisé Pierre NKURIKIYE, porte-parole de la police burundaise. Il précise que ces effets n’ont pas été saisis dans les maisons.



Par: Isanganiro , mardi 18 août 2015  à 17 : 28 : 03
a

Une roquette, 721 balles, 7 ceinturons, 1 kalachnikov, 4 chargeurs contenant 89 cartons, 5 bérets militaires, 7 ceinturons, 3 gamelles, 2 paires de bottines, 5 tenues militaires ,1 caissette de balles, tel est le bilan d’une fouille perquisition opérée ce mardi matin 18 août à la 2ème avenue de la zone Musaga, plus précisément dans le quartier Gasekebuye.

Pierre NKURIKIYE a précisé que tous ces effets n’étaient pas dans les maisons mais plutôt dans les champs alors que d’autres étaient cachés sous un pont de la 2ème avenue, raison pour laquelle personne n’a été arrêté mais le porte parole de la Police promet que les enquêtes vont continuer pour identifier l’origine, 700 litres de la boisson prohibée appelée umudringi ont été versés, a-t-il ajouté.

Figurant parmi les zones protestataires contre le 3è mandat du Président Pierre Nkurunziza, Musaga reste l’une des zones les plus troublées de la capitale depuis le 26 avril, date de début des manifestations.

Dans la zone Ngagara, une telle fouille a également été opérée où des outils de communication (transmission militaire) ont été saisis, a souligné le porte-parole de la police. Il dément également l’information selon laquelle à cet endroit, des personnes y sont détenues.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1426 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 50 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 4 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)