APRODH : Mauvaises conditions carcérales à Karusi


L’Association pour la protection des droits des prisonniers APRODH déplorent les conditions carcérales dans les cachots des communes de la province karusi et celui du commissariat de police qui se trouve au chef-lieu de cette Province.



Par: Isanganiro , mercredi 19 août 2015  à 06 : 55 : 14
a

Selon le représentant de l’APRODH à karusi, les mauvaises conditions carcérales sont caractérisées par le fait qu’ils sont de petites dimensions et le manque criant d’hygiène.

Marc MAGIRO, représentant de l’APRODH dans cette province du centre du pays, explique que certains de ces cachots n’ont pas des lieux d’aisance. Et là ou ces sanitaires existent, ils sont à ciel ouvert et sont à l’origine de plusieurs maladies desdétenus, maladies liées au manque d’hygiène, indique-t-il.

Le représentant de l’APRODH à Karuzi ajoute que les toitures de ces cachots sont trouées et que, quand il pleut, les eaux de pluies se déversent à l’intérieur.

L’exemple le plus parlant est celui du cachot du commissariat de police au chef-lieu de la province Karusi, poursuit Marc MAGIRO . Celui-ci a quatre cellules de 2 mètres sur 2 .

Au moment où sa capacité d’accueil est de quatre détenus par cellule, il arrive que le cachot renferme 40 ou 50 personnes voir même 60, soit plus de 10 personnes par cellule.

Le représentant de l’APRODH à Karusi explique que cette organisation de défense des droits des prisonniers ne cesse de décrier une telle situation, et que les autorités promettent toujours d’améliorer les conditions carcérales, mais en vain.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

522 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison ,(popularité : 48 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 10 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 10 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 10 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 9 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 7 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 7 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 7 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 6 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 5 %)