Le président de la république se donne 2 mois pour rétablir l’ordre et la sécurité dans le pays


Après la prestation de serment, le président Pierre NKURUNZIZA a prononcé un discours dans lequel il annonce ses priorités au lendemain de son investiture.



Par: Isanganiro , jeudi 20 août 2015  à 17 : 27 : 04
a

« Nous allons en découdre avec tous les groupuscules de malfaiteurs et fauteurs de troubles endéans 2mois » a indiqué, le président NKURUNZIZA, comme priorité des priorités. Celui qui tentera encore de perturber la paix, burundais ou étranger, connaitra la colère des dieux, a martelé le président de la république.

Pierre NKURUNZIZA a à la même occasion annoncé la formation prochaine d’un gouvernement d’union nationale. Si besoin il y a, le président de la république n’écarte pas la révision de l’article 129 de la Constitution Nationale pour que le prochain gouvernement revête une couleur nationale.

Sur son agenda, le président prévoit très prochainement revoir la législation qui régit les organisations de la société civile pour les empêcher de déborder en politique. Une remarque de ce genre a été clairement adressée aux confessions religieuses. Selon le président, les leaders spirituels doivent s’occuper des âmes mais pas de la politique.

Le numéro un burundais en a appelé au partis politique de revoir leurs codes de conduite, surtout renforcer la discipline dans leurs rangs. Il a ajouté que les formations politiques doivent éviter de diviser les burundais, mais doivent plutôt promouvoir les droits de la personne humaine. Au cas contraire, les auteurs des violations des libertés humaines finiront par en répondre, soit devant les juridictions burundaises, soit devant les juridictions étrangères.

« Je quitterai le pouvoir au terme de ce mandat », a tenu de mentionner, Pierre NKURUNZIZA, dans son premier discours.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

831 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 11 %)

Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 6 %)

Pierre Nkurunziza prete serment aujourd’hui,(popularité : 5 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Un deuxième ombudsman burundais dont l’élection ne plaît pas à tous,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 3 %)

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 3 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 3 %)