Gaston SINDIMWO et Joseph BUTORE : deux vices présidents de la République


Après la prestation de serment du Président NKURUNZIZA réélu pour le troisième mandat à sa propre succession ; les festivités ont été suivies par l’approbation des deux vices présidents de la République.



Par: Isanganiro , jeudi 20 août 2015  à 21 : 36 : 03
a

C’est dans l’après-midi de ce jeudi que le Sénat et l’Assemblée nationale ont procédé à l’approbation des deux vice - présidents de la Républiques.

Deux noms à savoir celui de Gaston SINDIMWO de l’Uprona reconnu par le Ministère de l’intérieur et celui de Joseph BUTORE du CNDD-FDD voilà les noms qui ont été présentés par Pierre NKURUNZIZA.

Gaston SINDIMWO et Joseph BUTORE ont directement prêté serment après aprobation.

Désormais Gaston SINDIMWO est Premier vice-président de la République qui sera chargé de questions politiques et de la sécurité ; tandis que Joseph BUTORE deuxième vice-président sera chargé de l’économie.

Gaston SINDIMWO était secrétaire Général du parti Uprona ; aile dirigé par Concilie NIBIGIRA ; alors que Joseph BUTORE était le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le Gouvernement sortant.

L’approbation de ces deux vice-présidents de la République a vu l’absence d’Agathon RWASA le Premier vice-président de l’Assemblée nationale pour des raisons jusque-là inconnues.
Vous saurez que l’article 129 de la Constitution burundaise stipule que le premier vice-président de la République ressort du parti qui vient en deuxième position lors des élections législatives et doit avoir plus de 5% des suffrages et d’ethnie contraire à celle du Président de la République.

A noter que le parti Uprona dirigé par Concilie NIBIGIRA n’avait obtenu que 2 % de suffrages lors des élections législatives du 29 juin 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

833 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 4 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 3 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 3 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 3 %)