Gaston SINDIMWO et Joseph BUTORE : deux vices présidents de la République


Après la prestation de serment du Président NKURUNZIZA réélu pour le troisième mandat à sa propre succession ; les festivités ont été suivies par l’approbation des deux vices présidents de la République.



Par: Isanganiro , jeudi 20 août 2015  à 21 : 36 : 03
a

C’est dans l’après-midi de ce jeudi que le Sénat et l’Assemblée nationale ont procédé à l’approbation des deux vice - présidents de la Républiques.

Deux noms à savoir celui de Gaston SINDIMWO de l’Uprona reconnu par le Ministère de l’intérieur et celui de Joseph BUTORE du CNDD-FDD voilà les noms qui ont été présentés par Pierre NKURUNZIZA.

Gaston SINDIMWO et Joseph BUTORE ont directement prêté serment après aprobation.

Désormais Gaston SINDIMWO est Premier vice-président de la République qui sera chargé de questions politiques et de la sécurité ; tandis que Joseph BUTORE deuxième vice-président sera chargé de l’économie.

Gaston SINDIMWO était secrétaire Général du parti Uprona ; aile dirigé par Concilie NIBIGIRA ; alors que Joseph BUTORE était le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le Gouvernement sortant.

L’approbation de ces deux vice-présidents de la République a vu l’absence d’Agathon RWASA le Premier vice-président de l’Assemblée nationale pour des raisons jusque-là inconnues.
Vous saurez que l’article 129 de la Constitution burundaise stipule que le premier vice-président de la République ressort du parti qui vient en deuxième position lors des élections législatives et doit avoir plus de 5% des suffrages et d’ethnie contraire à celle du Président de la République.

A noter que le parti Uprona dirigé par Concilie NIBIGIRA n’avait obtenu que 2 % de suffrages lors des élections législatives du 29 juin 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

862 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 16 %)

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation",(popularité : 6 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 6 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 4 %)

Les Evêques du Burundi déplorent les exécutions « sauvages » des citoyens ,(popularité : 4 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 4 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 4 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 4 %)