KARUSI : Business au ralenti au chef-lieu de la province


Les problèmes socio-politiques dans lesquels le pays est plongé depuis le début des manifestations contre la troisième candidature de Pierre NKURUNZIZA , ont provoqué des manques à gagner dans les hôtels et restaurants à Karusi.



Par: Isanganiro , vendredi 21 août 2015  à 11 : 58 : 06
a

Les propriétaires des restaurants et hôtels du chef-lieu de la province karusi disent qu’ils travaillent à perte depuis le 26 Avril 2015, date marquant le début des manifestations contre la troisième candidature de Pierre NKURUNZIZA.

« Les voyages et missions à l’intérieur du pays ont sensiblement baissé depuis lors », indiquent des sources recueillies au chef-lieu de la province karusi .

Les propriétaires des hôtels étaient habitués à accueillir entre 10 et 12 personnes et enregistrent à peine aujourd’hui que 5 personnes par semaine.

Avec ce travail au ralenti , les propriétaires des hôtels ne parviennent plus à rembourser les crédits contractés auprès des Institutions bancaires.

Malgré cette situation, les opérateurs économiques de karusi se font violence pour payer les taxes, précise un commerçant de la place qui a requis l’anonymat.

Les opérateurs économiques de karusi demandent l’enclenchement d’un dialogue politique pour tenter de dénouer cette crise socio-économique du moment.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

165 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »





Les plus populaires
Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi ,(popularité : 8 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 6 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 4 %)

Le secteur thé du Burundi envisage des extensions à grande échelle jusqu’en 2016,(popularité : 3 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 3 %)

Ouverture solennelle des six marchés réhabilités en Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction,(popularité : 3 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 2 %)