Muyinga/Les jeunes encadrés en camps de travail sur sites de fabrication des briques


Des jeunes vacanciers et des non scolarisés en province Muyinga participent ensemble à des camps de travail en cours depuis le début de la semaine
sous l’encadrement du diocese catholique de Muyinga.



Par: Isanganiro , vendredi 21 août 2015  à 12 : 39 : 28
a

Des centaines de jeunes scolarisés et non scolarisés se rassemblent, chaque matin, depuis le début de cette semaine sur des sites de fabrication de briques à Kiryama en commune de Muyinga, Kobero en commune de Butihinda, Gisebuzi et Kigoganya en commune de Gasorwe et kinyami en commune de Gashoho.

Nous sommes en camps de travail pour contribuer au développement de notre, pays a-t-on appris de Digne Niyonkuru, une jeune rencontrée sur le site de Kiryama.

Ces travaux permettent d’échapper aux rumeurs diffusées par ceux qui passet tout leur temps sur les ligala ou rassemblement de groupes sur des centres urbains, poursuit-elle, sourire aux lèvres.

D’après Aaron Bihendamaso, un des encadreurs de ces travaux, ces jeunes dont la plupart sont des élèves en vacances apprennent à fabriquer eux-mêmes des briques mais aussi reçoivent des enseignements sur la cohabitation pacifique, les droits de l’homme, l’amour du prochain. Ils sont fiers de fabriquer des milliers de briques par jour, les absents perdent énormément, peut-on-t-on capter à travers des chansons contribuant à maintenir le moral sur le site.

Initier les jeunes aux travaux de développement

D’après l’Abbé Zabulon Nzimenya chargé de l’apostolat des laïcs dans le diocèse catholique de Muyinga et organisateur de ces camps, ces jours -ci, les jeunes ont besoin d’un encadrement particulier.

« Les regrouper en travaux de développement est une manière de les initier petit à petit à utiliser leur force pour édifier la nation. D’habitude, ils reçoivent des messages les incitant à la violence .Il faut cette fois –ci les encadrer positivement », dit-il.

Ces camps de travail font suite à des séances de formation sur l’éducation à la non-violence organisées en pleine période électorale par le même diocèse à l’endroit des jeunes des différentes formations politiques et les représentant des partis politiques.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

393 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 5 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 4 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 3 %)

Rumonge : Le DCE sacrifie certains cours au lycée communal Cabara pour des intérêts inavoués,(popularité : 2 %)

Rumonge : L’enseignement en crise,(popularité : 2 %)

Bouteilles plastiques usagées, déchets « profitables »,(popularité : 2 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 2 %)

Les hépatites, maladies infectieuses dont plusieurs catégories de gens courent un risque ,(popularité : 2 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 2 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 2 %)