Muyinga/Les jeunes encadrés en camps de travail sur sites de fabrication des briques


Des jeunes vacanciers et des non scolarisés en province Muyinga participent ensemble à des camps de travail en cours depuis le début de la semaine
sous l’encadrement du diocese catholique de Muyinga.



Par: Isanganiro , vendredi 21 août 2015  à 12 : 39 : 28
a

Des centaines de jeunes scolarisés et non scolarisés se rassemblent, chaque matin, depuis le début de cette semaine sur des sites de fabrication de briques à Kiryama en commune de Muyinga, Kobero en commune de Butihinda, Gisebuzi et Kigoganya en commune de Gasorwe et kinyami en commune de Gashoho.

Nous sommes en camps de travail pour contribuer au développement de notre, pays a-t-on appris de Digne Niyonkuru, une jeune rencontrée sur le site de Kiryama.

Ces travaux permettent d’échapper aux rumeurs diffusées par ceux qui passet tout leur temps sur les ligala ou rassemblement de groupes sur des centres urbains, poursuit-elle, sourire aux lèvres.

D’après Aaron Bihendamaso, un des encadreurs de ces travaux, ces jeunes dont la plupart sont des élèves en vacances apprennent à fabriquer eux-mêmes des briques mais aussi reçoivent des enseignements sur la cohabitation pacifique, les droits de l’homme, l’amour du prochain. Ils sont fiers de fabriquer des milliers de briques par jour, les absents perdent énormément, peut-on-t-on capter à travers des chansons contribuant à maintenir le moral sur le site.

Initier les jeunes aux travaux de développement

D’après l’Abbé Zabulon Nzimenya chargé de l’apostolat des laïcs dans le diocèse catholique de Muyinga et organisateur de ces camps, ces jours -ci, les jeunes ont besoin d’un encadrement particulier.

« Les regrouper en travaux de développement est une manière de les initier petit à petit à utiliser leur force pour édifier la nation. D’habitude, ils reçoivent des messages les incitant à la violence .Il faut cette fois –ci les encadrer positivement », dit-il.

Ces camps de travail font suite à des séances de formation sur l’éducation à la non-violence organisées en pleine période électorale par le même diocèse à l’endroit des jeunes des différentes formations politiques et les représentant des partis politiques.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

377 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 32 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 32 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 26 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 10 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 8 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 6 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 6 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 5 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 4 %)