Une ancienne sénatrice qui se fait élire au niveau collinaire en Province Muyinga


Honorable Joha Saidi dans une interview qu’elle a accordée à Isanganiro nous donne les raisons qu’ils l’ont poussé à participer aux élections collinaires.



Par: Isanganiro , lundi 24 août 2015  à 12 : 32 : 26
a

Isanganiro : Honorable, pourriez- vous nous donner les raisons qui vous ont poussée à participer aux élections collinaires ?

Joha Saidi : Beaucoup m’ont suggéré d’abandonner mais moi j’ai jugé bon de participer à ces élections car la base est essentielle, chaque chose commence à la base ; les bonnes idées commencent sur les collines, au quartier. Ces idées avancent au niveau communal puis au niveau provincial jusqu’ ‘au niveau nationale. Donc me faire élire signifie donner mes idées, partager mon expérience d’ancienne sénatrice pour un bon développement de mon quartier.

Isanganiro : quelle colline vous êtes-vous fait inscrire ?

Joha Saidi : c’est sur la colline Muyinga au quartier swahili.

Isanganiro : d’après – vous de quoi a besoin la population de votre colline ?

Joha Saidi : notre quartier Swahili a plus besoin de paix car la population a le bon réflexe de faire des affaires ; alors je rêve voir mon quartier avec zéro personnes torturées, zéro personnes victimes de ses idées politiques, avec plus de liberté etc.

Isanganiro : vous parlez de la sécurité concrètement comment allez-vous procéder pour l’améliorer ?

Joha Saidi : On va travailler avec toute la population et contrôler les mouvements des gens, surveiller les suspects …………. En plus on doit résoudre quotidiennement les conflits qui surgissent dans les ménages.

Isanganiro : à part les questions en rapport avec la sécurité y aurait-il d’autres préoccupations de la population de votre quartier ?

Joha Saidi : l’eau potable, les routes pavées, et surtout la question d’hygiène etc.

Isanganiro : la question des droits de l’homme, droits des enfants, droits des femmes,….. comment allez-vous l’améliorer ?

Joha Saidi : on oriente la population vers des organisations spécialisées dans la protection des droits de l’homme qui, à leur tour, s’en occupent.

Isanganiro : Honorable Madame Joha Saidi pour clore cette interview, que diriez-vous des élections collinaires ?

Joha Saidi : j’aimerais dire à tous les burundais que les élections collinaires sont plus importante que toutes les autres car s’il y a une bonne gouvernance sur toutes les collines du pays cela veut dire que c’est toute la nation qui est bien gouvernée , j’ajouterais que les femmes devraient participer encore plus pour une bonne représentation de la femme, si j’ai choisie me faire élire au niveau des collines alors que je suis ancienne sénatrice, c’était pour encourager d’autres femmes comme moi d’ élire et de se faire élire.

Pour terminer je dirais qu’il n’y a rien qu’un homme peut faire que la femme ne peut pas et que c’est un énorme plaisir de servir sa colline de base même si on a occupé de hautes fonctions.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

694 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 3 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 3 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 3 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Trois anciens présidents dénoncent l’absence de débat contradictoire pour une démocratie solide,(popularité : 3 %)

Rwasa rejette le contenu du rapport des experts des Nations Unies sur la RD Congo ,(popularité : 3 %)