Rumonge : Des collinaires émaillées de fraudes


Plusieurs cas de fraudes ont été observés dans pas mal de bureaux de vote de la commune Rumonge. Certains cas ont été punis, d’autres non.



Par: Isanganiro , lundi 24 août 2015  à 21 : 12 : 41
a

Aux bureaux de vote de l’Ecole primaire Rukinga I dans la ville de Rumonge, un groupe de personnes s’était constitué pour désorienter les électeurs qui ne savent ni lire ni écrire. Ils écrivaient des noms de leurs choix différents de ceux que l’électeur leur disait d’écrire sur la carte d’électeur.

Des intimidations ont été proférées au responsable du bureau 4 qui a découvert la fraude le premier, heureusement que des militaires étaient sur place pour calmer le jeu.

Au Collège Communal de Kayange sur la colline Mutambara en commune Rumonge, c’est un membre d’un bureau de vote qui a déchiré trois bulletins de vote et les a mis dans sa poche sans ne s’inquiéter de rien. Alors que certains mandataires sollicitaient l’intervention de la CEPI Rumonge, le responsable du bureau a décidé de classer l’affaire sans suite selon certains mandataires qui assistaient impuissamment à la scène.

A Buruhukiro I, deux carnets de cartes d’électeurs toutes avec un seul nom de Nduwayo (candidat aux collinaires sur place) ont été saisis. Pour ce cas, des suspects seront appréhendés et mis au cachot. Il s’agit de ce nommé Nduwayo et deux membres des bureaux de vote concernés, a-t-on appris du commissaire provincial de police à Rumonge.

Dans ces collinaires dont le taux de participation était presque le même que lors des présidentielles du moins dans quelques bureaux de vote visités dans la ville de Rumonge, on a appris que Ntirandekura Moïse alias Musore figurait toujours sur la liste des candidats à la tête du quartier Kanyenkoko dans la ville de Rumonge quoi qu’il soit poursuivi en justice. Une source de la CEPI Rumonge indique que c’est une couverture qu’il a bénéficié du président de la CEPI Rumonge en violant l’article 6 du code électoral, tous étant du CNDD-FDD.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

212 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi





Les plus populaires
Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI,(popularité : 33 %)

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions ,(popularité : 12 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 8 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 8 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 7 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 7 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 7 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 6 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 6 %)