Les élèves burundais ont repris le chemin de l’école au Rwanda




Par: Isanganiro , mardi 25 août 2015  à 06 : 28 : 25
a

Le camp de Mahama en République du Rwanda qui se trouve à plus ou moins 150 km de Kigali à l’est du Rwanda abrite pour le moment environ 40.000 réfugiés burundais selon Ngoga, responsable de ce camp. La plupart des gens qui habitent ce camp sont des enfants en âge scolaire. Neuf mille parmi eux sont sur le banc de l’école. Ils apprennent l’anglais, le français, le kiswahili, les mathématiques, le kinyarwanda et l’éducation civique.

Ces élèves indiquent qu’ils sont contents parce qu’ en quittant le Burundi ils n’avaient pas l’espoir de reprendre les études. Les enseignants sont en majorité des burundais appuyés par des Rwandais qui dispensent certains cours comme le Kinyarwanda, l’anglais et l’éducation civique.

Certains élèves qui ne sont pas avec leurs parents éprouvent d’énormes difficultés pour suivre les cours. Ils nous ont indiqué qu’ils s’absentent souvent pour aller chercher à manger. Le directeur de cette école Ndibanje Innocent, précise que ce problème est connu de la direction mais qu’il est difficile de le résoudre. Il indique d’ailleurs que c’est un handicap majeur pour la réussite de ces élèves.

Ce ne sont pas uniquement les élèves qui ont des difficultés car les enseignants se heurtent également au manque de salaire ce qui fait que certains ne se donnent pas correctement, indique Innocent Ndibanje. Ce directeur pense que si cette situation n’est pas corrigée, le taux de réussite risque d’être faible.

Gérard Ingaboyamahina, coordinateur de l’enseignement à l’ONG ADRA chargée de l’éducation de ces enfants du Burundi indique, il n’y a pratiquement pas de salaire mais des frais d’encouragement estimé à 18000 francs rwandais par mois et par enseignant. Il préside quand même que des négociations sont en cour avec le HCR pour voir comment encourager suffisamment ces enseignants.

Vous saurez que ces élèves suivent le programme rwandais dans le but d’étudier avec les élèves rwandais dès l’ouverture de l’année scolaire en janvier de l’année prochaine s’ils sont toujours au Rwanda.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

945 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent



a

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout



a

Education : Un sac de ciment pour valider l’inscription d’un nouvel élève





Les plus populaires
Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 53 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 21 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 16 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 14 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 8 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

Sit-in du personnel de l’ISTEEBU pour réclamer leurs salaires depuis janvier 2012,(popularité : 3 %)

La mutualité de santé communautaire en décadence,(popularité : 3 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 3 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 3 %)