La coalition Amizero et les aigles se partagent le nouveau gouvernement


Le nouveau gouvernement qui prête serment devant le président de la république traduit un regain de collaboration entre Rwasa et Nkurunziza.



Par: Isanganiro , mardi 25 août 2015  à 12 : 33 : 34
a

La seule restructuration concerne la fusion des deux ministères de l’enseignement en un seul de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique sous la houlette de l’ancienne directrice de l’ENS.

Cette fusion semble dictée par le besoin de facilitation de partage des postes ministériels ; on passe de 21 à 20 ministères. Les femmes y occupent 30 pourcent, les tutsi 40 pourcent et les hutu 60 pourcent. Ce qui traduit un strict respect des quotas issus d’Arusha.

Si la coalition Amizero a obtenu 19 pourcent aux présidentielles de juillet dernier, elle décroche 25 pourcent des postes. Elle contrôle désormais l’orthodoxie de la gestion des ressources de l’Etat à travers la bonne gouvernance. Elle hérite des nombreux litiges entre l’Etat et ses fonctionnaires, dont notamment le délicat dossier de l’harmonisation des salaires.

Amizero sera aussi au cœur du développement puisque son ministre du Développement Communal aura à gérer les 500 millions de francs par commune, si du moins le programme du parti au pouvoir est mis en application selon les promesses de la campagne électorale.

Les jeunes aussi attendent Amizero sur l’emploi des jeunes au ministère de la jeunesse, des sports et de la culture.

On attend des émissaires de Rwasa de la transparence et de l’efficacité dans la gestion des affaires du commerce.

Cependant tous les ministères de souveraineté reviennent au parti de l’Aigle, de l’épée et du manioc. La défense, l’intérieur, la sécurité publique, les relations extérieures et la justice restent ses chasses gardées. Il garde aussi la main mise sur les finances, l’éducation, la communication et les medias, l’énergie et les Mines.

Nkurunziza réalise un équilibre ethnique au CNDD-FDD avec 8 hutu et 7 tutsi, tandis que Rwasa Agathon amene 80 % de hutu et 20% de Tutsi de la coalition.

On note le retour du commissaire de la police chef Alain Guillaume Bunyoni à la Sécurité Publique qu’il occupait au gouvernement du 29 janvier 2009.

Le juriste Pascal Barandagiye cède la Justice à une femme et succède à un autre juriste à l’intérieur.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1703 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 2 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)