TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu


Plus de 200 hectares de champs de canne à sucre de la société Tanganyika Business Company de Nahum Barankiriza sise à côté de la réserve naturelle de la Rukoko dans la commune de Gihanga ont été détruits par un incendie qui a éclaté dimanche. Des témoins sur place parlent de plus de 500 ha.



Par: Isanganiro , mardi 25 août 2015  à 20 : 59 : 11
a

Depuis dimanche matin, beaucoup de flammes et de fumées se faisaient remarquer dans la plantation de canne à sucre de Tanganyika Business Company de Nahum Barankiriza à côté de la réserve naturelle de la Rukoko.

Les témoins sur place et tous les gens qui étaient dans la réserve de la Rukoko à la recherche du bois de chauffage ont dit que le feu aurait parti de la réserve, peut-être de quelqu’un qui fumait et a embrasé une grande partie de la réserve naturelle de la Rukoko avant d’entamer les champs de canne à sucre.

Les mêmes sources ajoutent que les agents de la société Tanganyika Business Company aidés par les militaires œuvrant dans la réserve naturelle de la Rukoko ont essayé d’éteindre le feu mais sans succès puisqu’il avait un vent fort.

Le feu s’embrasait de tous les côtés. Un cultivateur qui était dans son champ de manioc a indiqué qu’il estime à plus de 500 hectares brulés. Le porte-parole de la société Tanganyika Business Company disait lundi qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de bien mesurer l’étendue détruite par ce feu, mais qu’il pouvait le faire mardi. Il a dit néanmoins qu’il estimait à 200 ha brûlés.
Alors que le feu semblait s’éteindre lundi matin, de fortes flammes et fumées ont été revues le soir de ce jour, alors que tous les efforts pour maitriser le feu avaient échoué. Des fumées continuaient à se voir jusque ce mardi matin.

Ces champs de canne à sucre de la société Tanganyika Business Company subissent chaque année des incendies d’origine criminelle.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1714 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre





Les plus populaires
Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 10 %)

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé,(popularité : 9 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 8 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 7 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 7 %)

La vallée de la rivière Murembwe de nouveau inondée,(popularité : 7 %)

Bujumbura sur le point d’être enclavé,(popularité : 7 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 6 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 6 %)

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 5 %)