Collinaires à Bubanza : un candidat toujours au cachot accusé de fraude


Trois personnes ont été arrêtées lundi soir sur la colline Kagwema commune Gihanga de la province Bubanza. Elles sont accusées d’avoir organisé et mis en application une fraude électorale constatée lors des élections collinaires de lundi. La CECI Gihanga et la CEPI Bubanza indiquent qu’elles sont en cours et la population de la colline Kagwema est déjà divisée en deux blocks suivant leur appartenance politique suite à ces arrestations.



Par: Isanganiro , mercredi 26 août 2015  à 08 : 59 : 31
a

Les habitants de la colline Kagwema, environ une quarantaine représentant les autres ont assiégé les bureaux de la police judiciaire mardi matin, visiblement fâchés et divisés en deux blocks selon leur appartenance politique.

Les uns demandaient la libération de Jean-Bosco Misago, connu sous le sobriquet de Toyota et membre très influent du CNDD-FDD. Les autres réclamaient plutôt la libération de Quinte-Marc Ngendakumana, membre très actif du FNL d’Agathon Rwasa, tous candidats aux collinaires de lundi passé.

Ces deux hommes ont été arrêtés après avoir constaté qu’ils ont fraudé au niveau des bulletins de vote. Pour Misago alias Toyota, 30 bulletins comportant son nom ont été attrapés dans les mans de son berger qui n’avait pas trouvé l’occasion de les plonger dans l’urne. Ce berger a été également arrêté.

Pour Quinte-Marc Ngendakumana, c’est lors du dépouillement qu’on a constaté plusieurs bulletins comportant son nom et celui de Jean-Bosco Misago emballés les uns dans les autres.

Le représentant du bureau de vote où a eu lieu la fraude précise que chaque électeur recevait un seul bulletin de vote et que ces tas de bulletins fraudés seraient venus de l’extérieur.

La police lors de la fouille perquisition opérée le lundi même chez Jean-Bosco Misago a saisi deux carnets dans lesquels on a déchiré ces bulletins. Il a été sérieusement tabassé pour donner la provenance de ces carnets mais il a refusé.

Edouard Ntezahorigwa, représentant de la CEPI Gihanga rencontré à la police judiciaire mardi matin a indiqué que ces carnets seraient venus d’autres communes et que les carnets qu’on lui a confiés sont au complet, ce qui est également confirmé par Pierre Nimpa, représentant la CEPI Bubanza. Il ajoute que les enquêtes sont en cours pour bien identifier le planificateur et les réalisateurs de cette fraude.

Entre-temps Jean-Bosco Misago a été sanctionné puisque les voix qu’il a eues ont été annulées. Cela étant les informations en provenance de Kagwema indiquent que les habitants de cette colline sont déjà divisés en deux blocks. Le premier majoritairement du CNDD-FDD Jean-Bosco Misago comme chef de colline et le 2è majoritairement du FNL d’Agathon Rwasa réclament Quinte-Marc Ngendakumana comme chef de colline.

Concernant les candidats qui ont continué leur campagne lors des élections de ce lundi jusqu’au niveau des bureaux de vote, avec des logos des partis politiques surtout du CNDD-FDD, le président de la CEPI Bubanza n’a pas voulu en faire des commentaires expliquant qu’il n’en a pas encore eu de rapport.

C’est vers 14h de ce mardi que les supporters de Quinte-Marc Ngendakumana ont pu vider les lieux après la libération de celui-ci, toutes les enquêtes et tous les témoins prouvant qu’il était innocent. Quant aux supporters de Jean-Bosco Misago qui reste toujours au cachot après qu’il a été prouvé coupable, ils ont été forcés de quitter les enceintes de la police judiciaire mardi soir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

211 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 5 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 4 %)

Le Parlement belge inquièt de l’environnement politique burundaise ,(popularité : 4 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 4 %)

Les manifestations changent de forme à Musaga,(popularité : 3 %)

Une majorité de burundais soutiennent la limitation des mandats présidentiels à 2 ,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 3 %)