Des mesures de contrôle du circuit de commerce à Muyinga ont été prises




Par: Isanganiro , mercredi 26 août 2015  à 21 : 32 : 06
a

La saison culturale dans la province Muyinga a été bonne du faite que la saison pluviale n’a pas connu de perturbations cette année, affirme le conseiller économique du gouverneur de la province Muyinga.

D’après Baden Jumaine, cette année enregistré une récolte abondante de plusieurs cultures comme le haricot, le maïs, le sorgo, le riz, la banane, ... même d’autres cultures nouvellement introduites comme le palmier à l’huile sont en train d’être essayées dans les marais le long du lac Rweru.

La récolte doit être protégée car des commerçants avaient l’habitude d’acheter toute la récolte et les paysans se retrouver sans vivre, provocant même la famine et par la suite rachète la même récolte à prix élevé.

Les autorités provinciales ont pris des mesures qui contrôlent le circuit commercial de ces produits agricoles car il y a des commerçant qui avait l’habitude d’acheter les récoltes chez les paysans et les revendre de l’autre côté de la frontière au Rwanda et en Tanzanie. Cette mesure consiste à chercher une autorisation écrite spéciale au niveau de la province avant le chargement des marchandises, un document qui détermine le lieu de chargement et la destination de ces produits vivriers.

Le conseiller économique du gouverneur de Muyinga ajoute qu’actuellement les commerçants de Muyinga commencent à échanger les marchandises avec Bujumbura la capitale du fait de l’amélioration de la sécurité.

Le commerce frontalier se porte actuellement bien parce que l’OBR (Office Burundais des Recettes) a organisé des séances de sensibilisations auprès des commerçants pour corriger une méfiance qui se lisait sur le visage des commerçants auprès des services de l’OBR.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

188 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 8 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Banque Centrale : L’absence des décideurs politiques dans des échanges critiquée,(popularité : 3 %)

Gitega : Les habitants de Shatanya s’interrogent à quand les travaux de pavage à plus d’une décennie des cotisations,(popularité : 3 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 2 %)

Les Pays Bas financent la réhabilitation de deux barrages au Burundi,(popularité : 2 %)

Guerre de mots entre l’OLUCOME et le ministère à la bonne gouvernance,(popularité : 2 %)

Où en est on avec la politique de charroi zéro ? ,(popularité : 2 %)

Quelles devraient être les solutions de survie de la presse ? ,(popularité : 2 %)

Mobicash Burundi, solution à la bancarisation ? ,(popularité : 2 %)