Des mesures de contrôle du circuit de commerce à Muyinga ont été prises




Par: Isanganiro , mercredi 26 août 2015  à 21 : 32 : 06
a

La saison culturale dans la province Muyinga a été bonne du faite que la saison pluviale n’a pas connu de perturbations cette année, affirme le conseiller économique du gouverneur de la province Muyinga.

D’après Baden Jumaine, cette année enregistré une récolte abondante de plusieurs cultures comme le haricot, le maïs, le sorgo, le riz, la banane, ... même d’autres cultures nouvellement introduites comme le palmier à l’huile sont en train d’être essayées dans les marais le long du lac Rweru.

La récolte doit être protégée car des commerçants avaient l’habitude d’acheter toute la récolte et les paysans se retrouver sans vivre, provocant même la famine et par la suite rachète la même récolte à prix élevé.

Les autorités provinciales ont pris des mesures qui contrôlent le circuit commercial de ces produits agricoles car il y a des commerçant qui avait l’habitude d’acheter les récoltes chez les paysans et les revendre de l’autre côté de la frontière au Rwanda et en Tanzanie. Cette mesure consiste à chercher une autorisation écrite spéciale au niveau de la province avant le chargement des marchandises, un document qui détermine le lieu de chargement et la destination de ces produits vivriers.

Le conseiller économique du gouverneur de Muyinga ajoute qu’actuellement les commerçants de Muyinga commencent à échanger les marchandises avec Bujumbura la capitale du fait de l’amélioration de la sécurité.

Le commerce frontalier se porte actuellement bien parce que l’OBR (Office Burundais des Recettes) a organisé des séances de sensibilisations auprès des commerçants pour corriger une méfiance qui se lisait sur le visage des commerçants auprès des services de l’OBR.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

198 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !





Les plus populaires
Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 10 %)

Le Burundi désormais le pays le plus pauvre du monde,(popularité : 8 %)

Un silence assourdissant de la BRB sur la dévaluation de la monnaie,(popularité : 6 %)

Anguille sous roche dans le commerce intra régional,(popularité : 6 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 6 %)

Une loi sur la presse aussi contre la transparence macroéconomique ,(popularité : 6 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 6 %)

OLUCOME : Un projet de loi sur la presse contre la tolérance zéro à la corruption ,(popularité : 6 %)

Incendie du marché de Bujumbura : La BCB donne 50 million de Francs burundais,(popularité : 6 %)

Colloque sur l’élevage au Burundi : les acteurs veulent moderniser le secteur,(popularité : 6 %)