Le Syndicat CONAPES appelle à la mise en application des accords


Le président Nkurunziza a promis 20 milliards par ans pour les enseignants chaque année et ce pendant 4 ans en attendant le processus d’harmonisation des salaires. Le syndicat CONAPES demande que ce montant soit inclus dans le budget de l’Etat pour l’exercice 2016.



Par: Isanganiro , jeudi 27 août 2015  à 13 : 00 : 56
a

Le conseil national du personnel enseignant du secondaire demande au gouvernement burundais de mettre en application les accords déjà signés entre ce dernier et les syndicats des enseignants.

Cette réaction intervient après le discours du président de la république pierre NKURUNZIZA, ce mardi le 26 08 2015. Il souligne cependant que durant les 4 années prochaines, le gouvernement va mobiliser vingt milliards de francs burundais chaque année pour les enseignants ; en attendant l’harmonisation effective des salaires de tous les fonctionnaires de l’Etat.

Le président du syndicat CONAPES Emmanuel MASHANDARI indique qu’il s’agit d’une étape importante que le gouvernement NKURUNZIZA vient de franchir en matière d’harmonisation des salaires et que les syndicalistes en sont satisfaits.

Pour lui ce qui pourrait bien rassurer le personnel enseignant est que les conclusions de ces accords soient incluses dans le budget annuel du fonctionnement de l’Etat à partir de l’année 2016.

Rappelons que depuis plus de 10 ans ; des négociations entre le gouvernement et les syndicats des enseignants sont en cours au Burundi, pour s’entendre sur le statut et les salaires du personnel enseignant.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

421 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 5 %)

Bururi : Des huttes côtoient des villas au chef-lieu de la province,(popularité : 3 %)

Burundi , meilleur élève de la francophonie,(popularité : 2 %)

Hôpital général de Mpanda : des lieux d’aisance non fonctionnels ,(popularité : 2 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 2 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 2 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 1 %)

Désiré Niyondiko n’est plus,(popularité : 1 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 1 %)

Un pasteur conservateur nous a quitté,(popularité : 1 %)