Grognes des abonnés de la Regideso à Buyenzi


Les abonnés de la Regideso dans la zone de Buyenzi sont touchés par le manque criant d’électricité. Plusieurs activités génératrices de revenus dans cette zone sont paralysées.



Par: Isanganiro , jeudi 27 août 2015  à 13 : 28 : 52
a

La zone de Buyenzi, dans la ville de Bujumbura est l’une des zones consommatrices du courant électrique car le gros de ses activités nécessite de l’électricité de la Regideso. Néanmoins, ces derniers jours il s’observe un manque criant de ce produit de la Regideso.

Hatungimana, travailleur dans un secrétariat public à Buyenzi dit qu’il ne travaille plus bien car il n’a plus de courant électrique d’où il a opté à utiliser un groupe électrogène. Il affirme qu’il reçoit de l’électricité de la Regideso de 18h à 22h.De fois il reçoit de l’électricité pendant la journée mais c’est rare.

Hatungimana dit que quand il y a l’électricité de la Regideso, il reçoit 30 à 50 clients par jour mais avec le groupe électrogène il reçoit à peine 10 clients par jour. Une photocopie qui coutait 50 fra coute aujourd’hui 100 fra.

Quant à Ntahomvukiye, soudeur de Buyenzi, la question de l’électricité de la Regideso dépasse l’entendement. Il affirme qu’il travaille à peine. Il dit que s’ils ont une grosse commende, ils préfèrent louer un groupe électrogène au quartier Industriel voisin.

Les désagréments sont les mêmes chez les vendeurs du lait de Buyenzi. Kamariza, l’une des vendeuses du lait, dit qu’elle dépense plus de 8000 fra par jour pour l’achat de glaçons. Elle utilise ses glaçons pour garder au frais du lait suite à la carence d’électricité de la Regideso. Elle affirme que des fois il donne des pots de vin pour avoir ces glaçons.

Tous ces consommateurs d’électricité de la Regideso appellent cette seule compagnie électrique burundaise à leur fournir du courant. Il propose qu’il y ait au moins l’horaire de la distribution de cette ressource afin que ces abonnés de la Regideso puissent bien travailler.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

619 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Le Japon porte secours aux victimes de la malnutrition de Kirundo



a

Bubanza : La distribution de carburant entachée d’irrégularités



a

Burundi : Du dégel « gelé »



a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe





Les plus populaires
Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 14 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 9 %)

Le marché de Jabe : craintes des vendeurs de perdre leurs stands,(popularité : 8 %)

Karusi : Un incendie décime le marché de Bugenyuzi pour la deuxième fois en moins d’une année ,(popularité : 8 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 8 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 8 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 8 %)

Exercice 2013 : La BCB réalise un bénéfice de 2 milliards ,(popularité : 8 %)

Le Burundi sur le point de produire du pétrole,(popularité : 7 %)

Muyinga/L’avocat, produit d’exportation,(popularité : 7 %)