Grognes des abonnés de la Regideso à Buyenzi


Les abonnés de la Regideso dans la zone de Buyenzi sont touchés par le manque criant d’électricité. Plusieurs activités génératrices de revenus dans cette zone sont paralysées.



Par: Isanganiro , jeudi 27 août 2015  à 13 : 28 : 52
a

La zone de Buyenzi, dans la ville de Bujumbura est l’une des zones consommatrices du courant électrique car le gros de ses activités nécessite de l’électricité de la Regideso. Néanmoins, ces derniers jours il s’observe un manque criant de ce produit de la Regideso.

Hatungimana, travailleur dans un secrétariat public à Buyenzi dit qu’il ne travaille plus bien car il n’a plus de courant électrique d’où il a opté à utiliser un groupe électrogène. Il affirme qu’il reçoit de l’électricité de la Regideso de 18h à 22h.De fois il reçoit de l’électricité pendant la journée mais c’est rare.

Hatungimana dit que quand il y a l’électricité de la Regideso, il reçoit 30 à 50 clients par jour mais avec le groupe électrogène il reçoit à peine 10 clients par jour. Une photocopie qui coutait 50 fra coute aujourd’hui 100 fra.

Quant à Ntahomvukiye, soudeur de Buyenzi, la question de l’électricité de la Regideso dépasse l’entendement. Il affirme qu’il travaille à peine. Il dit que s’ils ont une grosse commende, ils préfèrent louer un groupe électrogène au quartier Industriel voisin.

Les désagréments sont les mêmes chez les vendeurs du lait de Buyenzi. Kamariza, l’une des vendeuses du lait, dit qu’elle dépense plus de 8000 fra par jour pour l’achat de glaçons. Elle utilise ses glaçons pour garder au frais du lait suite à la carence d’électricité de la Regideso. Elle affirme que des fois il donne des pots de vin pour avoir ces glaçons.

Tous ces consommateurs d’électricité de la Regideso appellent cette seule compagnie électrique burundaise à leur fournir du courant. Il propose qu’il y ait au moins l’horaire de la distribution de cette ressource afin que ces abonnés de la Regideso puissent bien travailler.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

271 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 13 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 7 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 5 %)

Suspension de la coopération Germano -Burundaise : manque à gagner de 54 milliards de FBU ,(popularité : 4 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 3 %)

Les femmes font avancer le pays ,(popularité : 3 %)

La Banque centrale s’acquitte de ses responsabilités ? ,(popularité : 3 %)

L’économie du pays va decrescendo ,(popularité : 3 %)

Un "hélicoptère made in Burundi" ,(popularité : 3 %)