Burundi/Carburant : Vers le réajustement des prix à la pompe ?


Le lundi 24 Août dernier, le prix du baril du pétrole est passé sous la barre des 40 dollars. Au Burundi, l’ajustement des prix à la pompe n’est pas encore au rendez-vous, et les recettes de l’Etat sur les produits pétroliers chutent.



Par: Isanganiro , jeudi 27 août 2015  à 14 : 10 : 52
a

Si depuis Mars dernier le prix de l’essence à la pompe est resté stable à 188o francs le litre, les prix d’achat à Eldoret et à Dar Es Salam ont progressivement augmenté de 783frs à 977frs en juillet dernier. Ce qui a poussé le gouvernement à abandonner graduellement les droits d’accise qui sont passés de 246frs à 69frs. Le manque à gagner supporté par l’Etat pour stabiliser le prix de l’essence sont proches de 2 milliards rien qu’en juillet 2015.

Parmi les recettes concédées au profit du consommateur figurent celles du Fonds stratégique carburant. C’est 20 francs le litre. Ce fonds n’est plus approvisionné depuis fin Avril. En Mars dernier, Il avait constitué un point d’achoppement entre le gouvernement et des associations engagées dans la campagne contre la vie chère.

Pour le mois de Septembre prochain, la structure des prix du carburant devrait être réajustée suivant la forte baisse des prix du pétrole sur le marché mondial. L’Etat devrait alors récupérer les frais d’accise qui équivalaient à 246 francs par litre au mois de Mars 2015. Pour le consommateur, la facture devrait baisser ; ce qui pourrait induire une baisse des prix du transport des marchandises importées ou commercialisées localement.

Reste que les spéculations des commerçants constituent un autre paramètre difficilement quantifiable.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

979 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
‘’Les partenaires prêts à accompagner la CEPGL même sans sommet’’, dixit Herman Tuyaga,(popularité : 3 %)

Kobero : un centre commercial rentable, mais oublié en eau et électricité ,(popularité : 3 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 3 %)

Une politique de charroi zéro pour la croissance budgétaire au Burundi ,(popularité : 3 %)

Gitega : Les habitants de Shatanya s’interrogent à quand les travaux de pavage à plus d’une décennie des cotisations,(popularité : 3 %)

Turkish Airline au Burundi bientot,(popularité : 3 %)

Muyinga/Lancement de la campagne de pulvérisation du café,(popularité : 3 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 3 %)

Spéculation sur le ciment fabriqué au Burundi ,(popularité : 3 %)

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA,(popularité : 3 %)