Les jeunes de Rumonge appelés à cohabiter pacifiquement


Durant trois jours d’affilée, une trentaine de jeunes de la société civile et de différents partis politiques en Commune Rumonge ont suivi une formation en rapport avec la cohabitation pacifique, la tolérance politique et la résolution pacifique des conflits. Les organisateurs de ladite formation se disent satisfaits des résultats.



Par: Isanganiro , vendredi 28 août 2015  à 09 : 10 : 48
a

De mardi à jeudi de cette semaine, les représentants des jeunes affiliés aux partis politiques et aux organisations de la société civile œuvrant en commune Rumonge se sont réunis à Rumonge autour des thèmes sur l’instrumentalisation de la jeunesse, la tolérance politique et la résolution pacifique des conflits.

Selon Onésphore Hafashimana, un des participants dans cette formation au compte de la société civile, les conférenciers ont démontré que les jeunes ont toujours occupé le devant dans les différents conflits survenus au Burundi depuis l’époque des indépendances. Ce sont en effet les jeunes qui ont la force et les adultes(les politiciens) les manipulent, les considérant comme des objets, qui n’ont pas des idées propres à eux mais constituant tout de même un potentiel.

En guise de récompense, les jeunes héritent la mort, la prison et/ou l’infirmité. Ce sont en effet les exécutants qui sont les premiers à rendre compte quand il s’agit de punir les crimes commis, a fait remarquer un conférencier appelant les jeunes participants à cohabiter pacifiquement et à utiliser leur force pour développer leur commune, rappelant que leurs différences constituent plutôt leur richesse. Ce message a été bien reçu selon quelques participants interrogés.

Jean-Claude Nikwibitanga, Coordinateur Technique National du Projet "Education des jeunes vers une culture de Paix, de Tolérance et de Résolution pacifique des conflits en 2015 au Burundi", se dit satisfait de l’aboutissement de cette formation.

Au nom de l’Association des Scouts du Burundi et du Réseau des organisations des Jeunes en Action pour la Paix, la Réconciliation et le Développement qui ont organisé cette rencontre, Nikwibitanga indique que les engagements pris par ces jeunes à la cohabitation pacifique, à la sauvegarde de la paix, à l’utilisation de leur force au développement et à la résolution pacifique des conflits à la colline rassurent au-delà même des attentes.

La province Rumonge, anciennement commune de la province de Bururi, était la commune pilote des activités du mouvement Scout à Bururi. DE plus, il se remarquait une intolérence politique au sein des jeunes affiliés aux partis politiques, selon Nikwibitanga.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

309 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 7 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 6 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 5 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Bururi : Des huttes côtoient des villas au chef-lieu de la province,(popularité : 3 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 3 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 3 %)

Bientôt une année après l’incendie du marché central , leur douleur est loin d’être cicatrisée,(popularité : 2 %)

UB : Des nominations objets de remous,(popularité : 2 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 2 %)