Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Les jeunes de Rumonge appelés à cohabiter pacifiquement


Durant trois jours d’affilée, une trentaine de jeunes de la société civile et de différents partis politiques en Commune Rumonge ont suivi une formation en rapport avec la cohabitation pacifique, la tolérance politique et la résolution pacifique des conflits. Les organisateurs de ladite formation se disent satisfaits des résultats.



Par: Isanganiro , vendredi 28 août 2015  à 09 : 10 : 48
a

De mardi à jeudi de cette semaine, les représentants des jeunes affiliés aux partis politiques et aux organisations de la société civile œuvrant en commune Rumonge se sont réunis à Rumonge autour des thèmes sur l’instrumentalisation de la jeunesse, la tolérance politique et la résolution pacifique des conflits.

Selon Onésphore Hafashimana, un des participants dans cette formation au compte de la société civile, les conférenciers ont démontré que les jeunes ont toujours occupé le devant dans les différents conflits survenus au Burundi depuis l’époque des indépendances. Ce sont en effet les jeunes qui ont la force et les adultes(les politiciens) les manipulent, les considérant comme des objets, qui n’ont pas des idées propres à eux mais constituant tout de même un potentiel.

En guise de récompense, les jeunes héritent la mort, la prison et/ou l’infirmité. Ce sont en effet les exécutants qui sont les premiers à rendre compte quand il s’agit de punir les crimes commis, a fait remarquer un conférencier appelant les jeunes participants à cohabiter pacifiquement et à utiliser leur force pour développer leur commune, rappelant que leurs différences constituent plutôt leur richesse. Ce message a été bien reçu selon quelques participants interrogés.

Jean-Claude Nikwibitanga, Coordinateur Technique National du Projet "Education des jeunes vers une culture de Paix, de Tolérance et de Résolution pacifique des conflits en 2015 au Burundi", se dit satisfait de l’aboutissement de cette formation.

Au nom de l’Association des Scouts du Burundi et du Réseau des organisations des Jeunes en Action pour la Paix, la Réconciliation et le Développement qui ont organisé cette rencontre, Nikwibitanga indique que les engagements pris par ces jeunes à la cohabitation pacifique, à la sauvegarde de la paix, à l’utilisation de leur force au développement et à la résolution pacifique des conflits à la colline rassurent au-delà même des attentes.

La province Rumonge, anciennement commune de la province de Bururi, était la commune pilote des activités du mouvement Scout à Bururi. DE plus, il se remarquait une intolérence politique au sein des jeunes affiliés aux partis politiques, selon Nikwibitanga.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

329 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 55 %)

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage,(popularité : 16 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 15 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 14 %)

le Burundi est il à l’abri des risques de catastrhes ?,(popularité : 13 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 12 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 10 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 10 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 10 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 10 %)