La prochaine rentrée scolaire s’annonce difficile à Rumonge


Près de 3000 enseignants et plus de 25000 bancs pupitres doivent être disponibles dans la nouvelle Direction Provinciale de Rumonge pour le bon déroulement des enseignements l’année scolaire qui pointe à l’horizon. Le Directeur Provincial de l’Enseignement à Rumonge se veut rassurant.



Par: Isanganiro , dimanche 30 août 2015  à 12 : 27 : 57
a

Selon les données en besoins déjà disponibles à la nouvelle Direction Provinciale de l’Enseignement à Rumonge, 707 enseignants manquent de la 1ère à la 6ème année. 1110 enseignants manquent au 4ème cycle fondamental au moment où 849 enseignants manquent de la 10ème à la 4ème Normale. Pendant ce temps, 25369 bancs pupitres manquent dans les différents niveaux évoqués précédemment.

Adrien Sabushimike, Directeur Provincial de l’Enseignement à Rumonge espère que le problème aura trouvé solution d’ici le début de l’année scolaire 2015-2016. Selon lui en effet, des enseignants au cycle fondamental vont être formés et ils sont en nombre suffisant. Les uns proviennent des 9èmes années déjà existantes et d’autres enseignaient déjà à l’école fondamentale mais devront être formés à cause du réaménagement des programmes notamment en 7ème fondamentale.

Ces transferts d’enseignants vers l’école fondamentale entraineront sans doute un manque d’enseignants pour certains cours du secondaire. Adrien Sabushimike indiquent qu’il reviendra au ministère concerné de combler les vides.

S’agissant du manque des bancs pupitres, il espère que la synergie Parents-Administration locale-Gouvernement du Burundi avec un éventuel soutien des Organisations Non Gouvernementales, la question trouvera solution.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

312 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 20 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 16 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Roger Muhizi : L’ordre des médecins indigné par le non respet de la déontologie médicale,(popularité : 4 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 4 %)

Campagne de vaccination des poules contre la maladie de Newcastle,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : Les étudiants internes prêts à revendiquer leur petit déjeuner ,(popularité : 3 %)

Les hépatites, maladies infectieuses dont plusieurs catégories de gens courent un risque ,(popularité : 3 %)

Un pasteur conservateur nous a quitté,(popularité : 3 %)