Muyinga/Des plantations caféicoles détruites




Par: Isanganiro , dimanche 30 août 2015  à 20 : 37 : 04
a

Environ 6000 pieds de café ont été déjà détruites en province Muyinga depuis deux mois apprend-on du conseiller technique à la confédération des caféiculteurs de Muyinga dénommée TERINTAMBWE.

Certaines des plantations sont méchamment détruites d’après une source administrative. Deux plantations ont été incendiées sur les collines Ndava et Nyungu en commune Gasorwe, deux autres vergers emportés par des incendies d’origine criminelle à Nyamihondi commune Butihinda.

Onesphore Bigirimana, conseiller de Terintambwe, précise qu’une partie du café est détruite accidentellement avec les feux de brousse faisant rage au cours de la saison sèche.

Certains pieds sont arrachés au vu et au su des administratifs à la base. Au total plus de 1500 caféiers déjà arrachés. Pas de loi réprimant celui qui détruit sa plantation, le conseiller principal du gouverneur de Muyinga dit qu’on recourt aux sensibilisations sur les avantages du café, culture de rente.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

426 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  dimanche 30 août 2015   à 21 : 30 : 53

Je narabuze uwonsigurira ico iyo ntwaro ya nkurunziza irondera Kuko ntakibi nakimwe itakora Irica Abantu Iraturira Amasoko iraturira imirima canke ikayirandura
Iranyuruza abantu bagatogwa ibiziga Iranyaga amatongo amazu n amatungo Ikitavugwa nu kwiba Ubutunzi bw Igihugu
None abo bantu twobita ngwiki
Abarundi batavuye hasi ngo babirukane bazosiga turi abasezi nukwo naho tusega tutazoharonka
Nako nari nihenze kuko abo nyene nibo bazoba bafise ibintu none ntibazokwemera ko tubasega bazoca batwica kuko niwo mwuga wabo



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 8 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 6 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 5 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 5 %)

Des vices dans le projet de loi portant Budget de l’Etat 2013 ,(popularité : 5 %)

La transparence de la caisse du marché central mise en cause,(popularité : 5 %)

Le syndicat des commerçants sommé de disparaitre,(popularité : 5 %)

La monnaie burundaise flotte, que faire ?,(popularité : 5 %)

Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 5 %)

Les experts se penchent sur la vie économique de l’EAC au Burundi avant l’Union Monétaire ,(popularité : 5 %)