Deux personnes tuées à Musaga


Une fusillade a eu lieu ce dimanche soir le 30 août, à la première avenue de la zone Musaga au sud de la capitale Bujumbura. Selon des témoins, le bilan est de deux personnes tuées et au moins trois autres blessées.



Par: Isanganiro , lundi 31 août 2015  à 13 : 13 : 34
a

Le drame s’est produit en amont d’un petit marché dit « Ku kasoko » situé à la première avenue. Des hommes en armes et en tenues militaires se sont infiltrés et ont tiré sur des gens qui se trouvaient dans un bistrot et aux environs. Un jeune étudiant d’université et un vendeur de petits produits ont succombé sur le champ. Au moins trois autres personnes ont été blessées. L’information est confirmée par un des chefs collinaires.

Nous avons tenté de savoir l’identité de ces assaillants mais personne ne sait. Des habitants de cette localité évoquent une attaque des jeunes imbonerakure. « Des militaires qui effectuaient leur patrouille venaient juste de passer lorsque l’attaque a eu lieu », renseignent des témoins. Ceux-ci indiquent en outre avoir vu un seul homme en civil parmi eux.

Des sources en provenance de Musaga indiquent que presque tous les soirs et depuis un certain temps, des militaires lourdement armés et visiblement bien disciplinés ne cessent de mener des patrouilles. Ils les font même le jour, de temps en temps. Mais certaines personnes rencontrées souhaitent que ces militaires installant des positions connues dans le quartier pour intervenir à temps, avant que la situation ne dégénère.

Toujours à propos de la sécurité dans la zone Musaga, un policier a été blessé dans une explosion de grenade à la deuxième avenue. L’information est confirmée par le porte-parole de la police qui précise que la police était en train d’opérer une fouille-perquisition lorsqu’un criminel a lancé une grenade.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

311 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail





Les plus populaires
Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution,(popularité : 10 %)

Cinq Radios se coalisent contre l’insécurité galopante au Burundi,(popularité : 8 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 6 %)

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient ,(popularité : 6 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 6 %)

La FDN demande des enquêtes impartiales sur la mort d’un journaliste en Somalie ,(popularité : 5 %)

Un membre du conseil communal de Ruyigi tuée,(popularité : 5 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 5 %)

Le gouvernement dit ignorer le plan safisha, la société civile toujours inquiète ,(popularité : 5 %)

Sinunguruza demande aux corps de sécurité de doubler de vigilance aux Al Shebab ,(popularité : 5 %)