Assassinat du Lieutenant Général NSHIMIRIMANA et Colonel BIKOMAGU : des enquêtes continuent


4 militaires présumés auteurs de l’assassinat du Lieutenant Général Adolphe NSHIMIRIMANA étaient à la barre ce Mardi. Dans un communiqué de presse , le Procureur Général de la République Valentin BAGORIKUNDA indique par ailleurs que les enquêtes se poursuivent pour le cas Bikomagu



Par: Isanganiro , mercredi 2 septembre 2015  à 12 : 07 : 58
a

Ces quatre suspects qui s’ajoutent aux 5 autres appréhendés et accusés d’implication dans l’assassinat du Lieutenant Général Adolphe NSHIMIRIMANA ont comparu ce mardi dans l’après-midi devant les officiers du Ministère public au parquet Général de la République.

Cette comparution s’inscrit dans le cadre de la poursuite de l’instruction pré-juridictionnelle dans cet assassinat.

Dans un communiqué de presse sorti ce mardi, le Procureur Général de la République Valentin BAGORIKUNDA donne l’identité des quatre autres suspects : il s’agit du premier sergent Major BIGIRUMUGISHA Cadeau ; les agents de police chef MIBURO Mathias ; NIMUBONA Rénovât et NIYONKURU Philibert.

Ce communiqué de presse indique par ailleurs que les enquêtes sur l’assassinat du Colonel Jean BIKOMAGU sont toujours en cours ;

Le Procureur Général de la République affirme que le Ministère public est entrain de rassembler les éléments de preuve en vue de l’identification de l’auteur de l’assassinat du colonel Jean BIKOMAGU.

Le Chef de l’Etat avait accordé une semaine aux instances habilitées pour traquer les assassins de feu Colonel BIKOMAGU ; mais trois semaines après sa mort, ses assassins courent toujours.

Le colonel Jean BIKOMAGU a été tué en date du 15 Aout deux semaines après l’ assassinat du Lieutenant Général Adolphe NSHIMIRIMANA tué le 2 Aout du même mois de l’année en cours.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

628 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR





Les plus populaires
Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école ,(popularité : 11 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 11 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 10 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 10 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 9 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 9 %)

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison ,(popularité : 8 %)

15 ans de prison ferme le policier Pierre Havyarimana ,(popularité : 6 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 5 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 5 %)