Muyinga/Les administrateurs entrants trouvent des communes endettées


A partir du lundi 01 septembre 2015, les administrateurs nouvellement élus ont commencé à exercer leurs fonctions de commande des communes en Province de Muyinga. Les séances de remise et reprise ont eu lieu lundi dans les communes de Giteranyi, Gasorwe, Gashoho, Muyinga et Butihinda, a-t-on appris des sources administratives.



Par: Isanganiro , mercredi 2 septembre 2015  à 12 : 24 : 03
a

L’un des défis pour les administrateurs entrants est l’endettement des communes poursuit la même source. La commune de Butihinda à elle seule cumule une dette de plus de cinquante et quatre millions de francs burundais. Cette commune doit à ses employés des arriérés de plus de 18 millions de francs, à l’INSS Plus de18 millions et à la Mutuelle de la Fonction publique plus de 9millions pour ne citer que ceux-là.

En commune de Giteranyi, l’un des dossiers présentés à l’administrateur entrant est l’urgence de paiement d’une dette envers la mutuelle et l’INSS évaluée à plus de 22 millions de franc burundais.

Dans toutes les communes, les administrateurs sortants n’auraient pas privilégiés le payement de ces dettes envers des institutions para étatiques, révèle une source administrative, regrettant que le non payement des dettes envers l’INSS par exemple hypothèque l’avenir des employés.

Les contributions envers l’INSS constituent une assurance pour leur pension de retraite, précise la même source. Au service de planification dit Antenne du Plan du ministère des finances, on indique que des dettes cumulées peuvent avoir un impact sur la mise en exécution des PCDC (Plans communaux de Développement Communautaire) élaborés dans chaque commune.

Le responsable de cette antenne se refuse tout de même de se prononcer sur la stratégie de liquidation de ces dettes indiquant que son rôle, en tant que technicien, se limite surtout à appuyer les communes dans l’élaboration des plans et à la formation de ces élus en matière de planification.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

249 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 7 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 3 %)

Amendement du projet de loi sur les libertés publiques qualifié de moins liberticide,(popularité : 2 %)

Rwasa rejette le contenu du rapport des experts des Nations Unies sur la RD Congo ,(popularité : 2 %)

L’impartialité de l’institution de l’ombudsman mise en cause ,(popularité : 2 %)

L’Assemblée Nationale ensession extraordinaire, l’opposition s’inquiète du canevas,(popularité : 2 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 2 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 2 %)

Armée régulière ou ânes à la solde du parti au pouvoir ?,(popularité : 2 %)