Le ministre de la sécurité publique promet de ramener la sécurité en moins de 2 mois


La promesse du Président de la république lors de son investiture du 20 août 2015 d’en finir avec les fauteurs de troubles endéans 2 mois n’a pas changé grand-chose sur terrain, surtout dans la capitale Bujumbura. Sûr de ses moyens tant matériels qu’humains, le ministre de la sécurité se donne moins de temps pour y arriver.



Par: Isanganiro , mercredi 2 septembre 2015  à 13 : 22 : 32
a

L’heure est à l’organisation. Le Commissaire Principale Chef Alain Guillaume Bunyoni a rencontré ce mardi, en zone Ngagara, les officiers de police de la région Ouest - cette région regroupe les provinces Bujumbura mairie, Bujumbura rurale, Bubanza et Cibitoke – pour leur donner des instructions par rapport au pari du président Pierre NKURUNZIZA de ramener la paix et la sécurité dans le pays dans une période de deux mois.

Au terme de cette rencontre, le ministre de la sécurité publique a indiqué à la presse qu’il a lancé un appel à ses collaborateurs d’organiser des activités pour répondre positivement et amener des résultats concrets sur le pari du président de refaire, très bientôt, jouir à la population les dividendes de la paix et de la sécurité.

« Nous nous sommes organisés en conséquence pour qu’en moins de 2mois nous soyons à mesure de montrer à la population le pas franchi : la stabilité, la sécurité et la paix dans tout le pays », a souligné le Commissaire Principale Chef Alain Guillaume Bunyoni.

La période trouble dans le pays a commencé au lendemain de la candidature de Pierre NKURUZIZA à un autre mandat en fin avril dernier. Depuis, les burundais pleurent presque quotidiennement les leurs qui sont tués par les parties en conflit. Il y a peu, les organisations non gouvernementales dont APRODH faisaient état d’une centaine de tués, des centaines de blessés, plus d’un millier d’arrestations et plus de cent milles refugiés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

957 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 100 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 18 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 5 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 4 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 3 %)

Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade ,(popularité : 3 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 3 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

Le début de l’année devrait être prometteur,(popularité : 3 %)