La police s’est affrontée avec des criminels, dit Nkurikiye




Par: Isanganiro , mercredi 2 septembre 2015  à 22 : 26 : 53
a

Après une nuit ponctuée de tirs et explosions de grenades dans certains quartiers de Bujumbura, la police dresse un bilan de deux personnes tuées et de 9 policiers blessés, dont cinq lors des explosions de grenades à Musaga ce mercredi.

Dans une conférence de presse ce mercredi soir, Pierre Nkurikiye, le porte-parole de la police, a indiqué que l’une des personnes tuées était parmi le groupe de malfaiteurs car il a été retrouvé avec son fusil à Jabe.

Selon Pierre Nkurikiye les coups de feu entendus dans ces quartiers provenaient d’ un échange de tirs car les forces de sécurité se sont affrontées avec un groupe de criminels qui voulait perturber la sécurité dans certaines localités de la capitale.

Suite à cette insécurité, la police a mené une fouille perquisition de grande envergure ce mercredi dans ces quartiers.

La police a arrêté 15 personnes, des jeunes pour la plupart. Selon Pierre Nkurikiye, ils ont été arrêtés dans des maisons à partir desquelles ces grenades étaient lancées.

Interrogé sur la prévalence de ces armes alors que la police y mène des opérations régulières de fouille perquisition Pierre Nkurikiye indique que les criminels ont des tactiques pour cacher leurs armes.

« Aussi longtemps que ces armes continueront à circuler illégalement, la police n’arrêtera jamais de telles opérations jusqu’à ce que toutes les armes soient retirées » insiste Pierre Nkurikiye.

« Les coups de feu indiquent que des armes continuent à circuler bien que nous saisissions des armes. Quand nous les aurons retirées toutes, vous n’entendrez plus de coups de feu et aussi longtemps qu’elles seront aux mains des fauteurs de troubles, les opérations se poursuivront », a-t-il dit.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

772 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail





Les plus populaires
Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution,(popularité : 13 %)

France 24 absent au menu jeudi soir : Star Times et ARCT s’expliquent, l’armée tranquillise ,(popularité : 9 %)

Un albinos assassiné en zone Muyira,(popularité : 9 %)

Grève au Lycée Musinzira à Gitega,(popularité : 9 %)

Des armes saisies au Burundi proviennent du Rwanda,(popularité : 9 %)

Des kiosques restés fermés au marché de Musaga,(popularité : 9 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 8 %)

Les détenus sont grève ,(popularité : 8 %)

MUYINGA : Une révolte au marché de Muyinga contre l’OBR, l’administration et la police,(popularité : 8 %)

Un étudiant burundais en coma depuis mi-avril suite aux coups et blessures infligés par de jeunes indiens ,(popularité : 8 %)