Les abandons scolaires ont sensiblement augmenté à Bubanza


Plus de 2400 élèves et écoliers ont abandonné l’école au cours de l’année scolaire 2014/2015 en province Bubanza. Le nombre d’abandons ne cesse de croitre dans cette province surtout dans les écoles primaires. Les autorités scolaires avancent plusieurs raisons qui seraient à la base de ce phénomène.



Par: Isanganiro , jeudi 3 septembre 2015  à 12 : 17 : 32
a

Au total durant les trois trimestres de l’année scolaire 2014/2015, la direction provinciale de l’enseignement à Bubanza a enregistré 2422 abandons dans les établissements primaires et secondaires. 1751 au primaire dont 925 garçons et 827 filles, des chiffres collectés par la direction provinciale de l’enseignement dans toutes les écoles primaires.

Sébastien Mutankabandi, chargé de la carte scolaire dans cette province précise que ces chiffres ont grimpé au 3è trimestre où on a enregistré beaucoup de départ des écoliers avec leurs parents dans d’autres provinces suite aux rumeurs qui poussaient les populations à fuir.

D’autres raisons expliquant les abandons scolaires sont la pauvreté dans les familles, des grossesses non désirées chez les filles des cas de maladies et l’ignorance des parents qui ne voient pas l’importance de la scolarisation de leurs enfants selon les responsables scolaires dans cette province.

Les familles pauvres et indigentes ne parviennent pas à se procurer du matériel scolaire de leurs enfants de même que les frais de construction des écoles, ce qui poussent les parents à ne pas maintenir leurs enfants à l’école et les obligent plutôt à aller chercher du travail rémunéré ou les amène à la maison pour les travaux champêtres et ménagers.

Le plus souvent, les petites filles deviennent des bonnes dans les familles aisées et les garçons deviennent des domestiques.

La direction communale de Bubanza a donc enregistré 338 abandons de l’école primaire, Gihanga 273, Mpanda 408, Musigati 442 et la direction communale de Rugazi 290 selon les chiffres disponibles à la direction provinciale de l’enseignement.

Dans les établissements secondaires, on a enregistré 350 abandons, et 321 dans les écoles fondamentales. Les causes de ces abandons sont les mêmes qu’au primaire.

Certains parents approchés demandent que l’Etat puisse instaurer l’enseignement gratuit même au secondaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

142 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 7 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 3 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 3 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 2 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 2 %)

Vers une prise illégale d’intérêt ,(popularité : 2 %)

La société civile et la mairie de Bujumbura à couteau tiré ,(popularité : 2 %)

Suspension de la grève des enseignants ,(popularité : 2 %)

Les droits des civiles au sein de la police bafoués ? ,(popularité : 2 %)