Les abandons scolaires ont sensiblement augmenté à Bubanza


Plus de 2400 élèves et écoliers ont abandonné l’école au cours de l’année scolaire 2014/2015 en province Bubanza. Le nombre d’abandons ne cesse de croitre dans cette province surtout dans les écoles primaires. Les autorités scolaires avancent plusieurs raisons qui seraient à la base de ce phénomène.



Par: Isanganiro , jeudi 3 septembre 2015  à 12 : 17 : 32
a

Au total durant les trois trimestres de l’année scolaire 2014/2015, la direction provinciale de l’enseignement à Bubanza a enregistré 2422 abandons dans les établissements primaires et secondaires. 1751 au primaire dont 925 garçons et 827 filles, des chiffres collectés par la direction provinciale de l’enseignement dans toutes les écoles primaires.

Sébastien Mutankabandi, chargé de la carte scolaire dans cette province précise que ces chiffres ont grimpé au 3è trimestre où on a enregistré beaucoup de départ des écoliers avec leurs parents dans d’autres provinces suite aux rumeurs qui poussaient les populations à fuir.

D’autres raisons expliquant les abandons scolaires sont la pauvreté dans les familles, des grossesses non désirées chez les filles des cas de maladies et l’ignorance des parents qui ne voient pas l’importance de la scolarisation de leurs enfants selon les responsables scolaires dans cette province.

Les familles pauvres et indigentes ne parviennent pas à se procurer du matériel scolaire de leurs enfants de même que les frais de construction des écoles, ce qui poussent les parents à ne pas maintenir leurs enfants à l’école et les obligent plutôt à aller chercher du travail rémunéré ou les amène à la maison pour les travaux champêtres et ménagers.

Le plus souvent, les petites filles deviennent des bonnes dans les familles aisées et les garçons deviennent des domestiques.

La direction communale de Bubanza a donc enregistré 338 abandons de l’école primaire, Gihanga 273, Mpanda 408, Musigati 442 et la direction communale de Rugazi 290 selon les chiffres disponibles à la direction provinciale de l’enseignement.

Dans les établissements secondaires, on a enregistré 350 abandons, et 321 dans les écoles fondamentales. Les causes de ces abandons sont les mêmes qu’au primaire.

Certains parents approchés demandent que l’Etat puisse instaurer l’enseignement gratuit même au secondaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

159 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 14 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 10 %)

Le saignement chez la femme : Un problème de décollement placentaire,(popularité : 8 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 7 %)

Rumonge : Un dernier redéploiement des enseignants ?,(popularité : 7 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 7 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 7 %)

Aucun retrait sur les comptes de Maison Shalom et de Barankitse,(popularité : 7 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 7 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 7 %)