25 tués en un mois, l’ACPDH s’inquiète


L’Association Communautaire pour la Promotion et la Protection des Droits de l’Homme (ACPDH) déplore la recrudescence de la violence dans le pays. Cette organisation appelle les belligérants à régler leur différend par la voie du dialogue



Par: Isanganiro , jeudi 3 septembre 2015  à 22 : 32 : 46
a

Dans le seul mois d’août, l’ACPDH fait état de 25 personnes tuées dans les provinces de Bujumbura mairie, Bujumbura rural et Cibitoke.

Selon le Directeur Exécutif d’ACPDH, ce bilan reste provisoire. SAKE Mathieu indique que près de la moitié des personnes tuées dans les 3 provinces habitaient la capitale Bujumbura dans les quartiers contestataires du troisième mandat du président Pierre NKURUNZIZA.

Dans d’autres provinces, les tueries ne sont pas fréquentes mais des violations des droits de l’homme, notamment des arrestations arbitraires à mobiles politiques, se font parfois parler d’elles, déplore Sake Mathieu

SAKE Mathieu s’inquiète de la recrudescence de la violence dans la capitale Bujumbura. Selon ce militant des droits de l’homme, les assassinats et les échanges de tirs entre la police et les gens non identifiés dans certains quartiers de la capitale sont des signes avant coureurs de la guerre, le moins que les burundais ont besoin.

Le Directeur Exécutif d’ACPDH appelle le pouvoir et l’opposition à s’assoir ensemble pour décider ensemble la façon de diriger le Burundi de manière équitable car il n’y a pas de citoyen de seconde zone. SAKE Mathieu conseille que la voie de la paix et de la réconciliation est le seul mayen de faire renaitre dans l’esprit de population la fierté d’être burundais.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

204 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 6 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 2 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 2 %)

Une trentaine des refugiés burundais tués à Kamanyora en RDC ce vendredi,(popularité : 1 %)

Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 1 %)

Attaque à Cibitoke : Un silence intriguant du gouvernement ,(popularité : 1 %)

Intamba mu Rugamba : Les pros commencent à arriver,(popularité : 1 %)

Muyinga : Panique au centre de Mugano à Giteranyi à la suite du passage d’hommes armés ,(popularité : 1 %)

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 1 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 1 %)