L’école fondamentale n’a pas d’enseignants qualifiés en musique


Le programme de l’école fondamentale prévoit un cours de musique mais les enseignants qualifiés manquent. Les jeunes élèves devraient apprendre à lire et à écrire la musique, apprendre aussi le solfège. Monseigneur Justin Baransanikiye Directeur de l’institut de musicologie de Gitega dit que la matière et le matériel didactique sont disponibles.



Par: Isanganiro , vendredi 4 septembre 2015  à 12 : 34 : 28
a

Justin Baransanikiye salue la décision de l’Etat de réajuster le cours de musique dans le programme scolaire comme c’était dans les années 70, mais regrette que le programme contient beaucoup d’erreurs et que les enseignants du fondamental ne peuvent pas enseigner la musique qu’ils n’ont pas appris eux-mêmes.

Avec l’institut de musicologie de Gitega le Burundi pourrait produire des enseignants suite à la formation des formateurs. « Ces enseignants pourraient à leur tour former des enseignants de l’Etat » ajoute Monseigneur Justin Baransanikiye

Baransanikiye propose même un calendrier de formation accélérée.

L’institut de musicologie de Gitega vient de sortir la première promotion de 10 jeunes lauréats, suffisamment outillés pour former les formateurs, même des écoles privées. En attendant, ces lauréats forment déjà les jeunes écoliers et élèves de Songa l’endroit où est implanté cet institut.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

149 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Mgr. Justin Baransananikiye   ce  vendredi 4 septembre 2015   à 17 : 35 : 27

Merci beaucoup au Site Isanganiro d’avoir bien voulu publier cet article. En tant que citoyens Burundais soucieux de voir nos enfants formés correctement dans la connaissance de la Science musicale, nous pensons que les responsables concernés par la question des programmes de l’Ecole Fondamentale ne devraient pas laisser passer cette opportunité d’une solution fraichement trouvée aux problèmes longtemps posés par le manque d’enseignants qualifiés en Musique.

Nos enfants se retrouveront un jour dans d’autres pays et dans des écoles de musique et des conservatoires leur exigeant une base solide dans la connaissance musicale. Que feront-ils ? Auront-ils à s’excuser comme quoi ils n’ont jamais appris convenablement telle ou telle partie du programme de Musique ? L’Institut de Musicologie de Gitega est une fierté pour le Ministère de l’Education nationale du Burundi !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message