Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 15 février 2012  à 17 : 04 : 45
a

"Ces cinq dernières années le Burundi a fait des efforts dans certains des défis du millénaire à l’instar des domaines de la santé, de l’éducation et du climat des affaires. Mais des difficultés ne manquent pas", tels sont les propos de Pamela Slutz au cours de sa visite d’adieu au Président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, ce mercredi 15 février 2012.

Selon elle le Burundi n’a pas réussi à faire de la bonne gouvernance son cheval de bataille. La pauvreté va au delà des standards internationaux.

"Le combat contre la corruption et la protection des droits humains restent des défis majeurs pour le pays", indique t-elle.

Cette femme qui va prendre sa retraite après 30 dans la diplomatie a dit que, durant les deux ans qu’elle venait de passer au Burundi, elle se réjouit de certaines réalisations qui ont eu lieu.

Il s’agit de la mise en place de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH), de l’Institution de l’Ombudsman et des instruments juridiques de lutte contre la corruption.

Elle parle également de satisfaction quant à l’état actuel de la réforme des institutions de paix et de sécurité.

Cette diplomate s’était insurgée contre la création de l’ambassade du Burundi en Iran par le gouvernement du Burundi. N’est ce pas un coup de nature à mettre en mal les relations diplomatiques entre le Burundi et les USA ? La question n’était pas inscrite à l’agenda selon Willy Nyamitwe , Porte-Parole Adjoint du Président de la République du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

608 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Muyinga : Deux administratifs déchus pour incompétence ,(popularité : 6 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 6 %)

Le gouvernement burundais s’exprime sur les questions de sécurité devant les diplomates,(popularité : 6 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

Agathon Rwasa interdit d’accéder au lieu d’accueil par la police ,(popularité : 6 %)

Médias : Le CNC suspend pour six mois les radios internationales : BBC et VOA,(popularité : 5 %)

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains ! ,(popularité : 5 %)

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 5 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 5 %)

L’Uprona sous le coup de divisions,(popularité : 5 %)