Rumonge/ Problème de conservation du Mukeke suite au délestage électrique


Une augmentation de prises dans le lac Tanganyika se remarque chaque saison sèche au Burundi. Conserver les poisons à l’état frais reste cependant problématique suite au délestage devenu quotidien au Burundi.



Par: Isanganiro , samedi 5 septembre 2015  à 07 : 11 : 14
a

Au cours des mois de juillet, août et la première quinzaine de septembre de chaque année, les poissons surtout le Ndagala et le Mikeke abondent sur le marché. Au cours de cette période, les conditions aquatiques se trouvent réunies pour une meilleure reproduction de cette richesse précieuse du Lac Tanganyika, selon Gabriel Butoyi, président de la Fédération des Pêcheurs et Fournisseurs de Poissons au Burundi. Les prix chutent jusqu’au tiers. A titre illustratif, un Mukeke qui s’achetait à 5000fbu en saison pluvieuse est tombé jusqu’à 1500fbu la saison sèche.

Cependant, les amateurs du Mukeke frais qui est le plus préféré ont du mal à s’en procurer. Ce produit se conserve en effet aisément plusieurs jours dans des chambres froides ou dans des frigos à la seule condition que le courant électrique soit pérenne. Or, ce service de la REGIDESO est loin d’être permanent ces jours-ci. Les vendeurs de Mukeke sont donc obligés de le fumer surtout ceux qui opèrent au marché afin de pouvoir le garder un peu plus longtemps sans se détériorer avec une diminution du gain.

Gabriel Butoyi reconnait le problème. Les glaçons fabriqués à la plage de Rumonge sont particulièrement destinés au transport du poisson frais dans un délai ne dépassant pas 7jours. Ils ne pourraient pas par ailleurs être distribués à la population locale vue la quantité produite.

Pour Gabriel Butoyi, la mise en marche d’une chambre froide d’une capacité de plus ou moins 30tonnes en cours d’installation au nouveau marché de COTEBU pourra résoudre le problème, espérant que cette chambre froide sera épargnée du délestage.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

357 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !





Les plus populaires
Stock stratégique carburant, une solution à la pénurie,(popularité : 7 %)

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 7 %)

Barrage Jiji-Murembwe : La BAD accorde 22 millions de dollars,(popularité : 6 %)

L’économie du pays va decrescendo ,(popularité : 6 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 6 %)

Le Burundi classé plus corrompus en Afrique de l’Est, mais avance en économie ,(popularité : 6 %)

Une politique de charroi zéro pour la croissance budgétaire au Burundi ,(popularité : 6 %)

"Il est temps de mettre en œuvre les programmes nationaux de développement ’ ,(popularité : 6 %)

« Le Gouvernement doit plus ou moins 10 milliards aux pétroliers », dixit le président de l’Olucome ,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les commerçants contraints de déménager temporairement,(popularité : 6 %)